Savoia-Marchetti SM.79

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Savoia-Marchetti SM.79 Su-27 silhouette.svg
SM79 193.jpg Vue de l'avion

Constructeur Savoia-Marchetti
Rôle Bombardier-torpilleur
Premier vol
Mise en service 1935
Date de retrait 1952 (Italie) à 1959 (Liban)
Nombre construits 1 370
Équipage
5 ou 6
Motorisation
Moteur Alfa Romeo 126 RC34 (en)
Nombre 3
Type Moteur en étoile
Puissance unitaire 780 ch.
Dimensions
Envergure 21,20 m
Longueur 15,62 m
Hauteur 4,60 m
Surface alaire 61,70 m2
Masses
À vide 6 945 kg
Maximale 10 725 kg
Performances
Vitesse maximale 430 km/h
Plafond 7 000 m
Rayon d'action 1 900 km
Armement
Interne 3 mitrailleuses de 12,7 mm et 2 de 7,7 mm
Externe 1 250 kg de bombes ou torpilles

Le Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero (Épervier) était le plus important bombardier italien de la Seconde Guerre mondiale, cependant il obtint ses principaux succès en tant qu'avion torpilleur dans la Méditerranée.

Malgré sa structure légère alliant le bois et le métal, il pouvait supporter des dégâts relativement importants et ne voler qu'avec deux moteurs sur trois. Apprécié de ses pilotes pour sa maniabilité et sa vitesse, son armement offensif se montra efficace. Initialement conçu pour être un transport de troupe rapide, il obtint, dans les années 1937 à 1939, 26 records du monde qui en firent le bombardier moyen le plus rapide. L'avion remporta ses premiers succès dans les bombardements pendant la Guerre d'Espagne et réussi de nombreuses attaques à la torpille en Méditerranée, dont certaines contre un cuirassé et des porte-avions britanniques.Il fut ainsi engagé sur tous les fronts italiens. Produit à quelques 1300 exemplaires, il fut le bombardier italien le plus fabriqué durant la seconde guerre mondiale, et certains d'entre eux sont restés en service jusqu'en 1952. Il est souvent considéré comme le meilleur bombardier-torpilleur de la guerre.

Conception[modifier | modifier le code]

Son premier vol eu lieu le . Entré en service en 1935 dans la Regia Aeronautica Italiana, le SM.79 est dérivé de l'avion de transport SM.73 qui datait de 1934 et a conservé de son prédécesseur la forme trimoteur monoplan à ailes basses et train fixe, avec une structure en bois et métal ainsi qu'un revêtement en bois et toile, des moteurs de 700 à 1 000 ch suivant les versions qui furent adoptées.

Engagements[modifier | modifier le code]

Versions[modifier | modifier le code]

  • SM.79P : Prototype équipé d'un moteur Piaggio Stella de 610 ch.
  • SM.79-I : Bombardier équipé de moteurs Alfa Romeo 125 RC 35 ou 126 RC 34 de 780 ch, emportant aussi bien des bombes que des torpilles.
  • SM.79-II : Version spécialisée dans le torpillage équipée de moteurs Piaggio P.IX RC 40 de 1 000 ch ou de Fiat A.80 RC 41 de 1 030 ch et de deux torpilles de 450 mm.
  • SM.79-III : Version similaire au SM.79-II mais sans gondole ventrale et doté d'un armement défensif plus conséquent.
  • SM.79C : Version de transport de VIP propulsée par des Piaggio P.XI RC 40 et dépourvue d'armement.
  • SM.79B : Bimoteur de transport pour l'exportation.
  • SM.79JR : Version destinée à la Roumanie équipée de moteur Junkers Jumo 211Da en ligne.
  • SM.79K : Version pour la Yougoslavie.
  • SM.79T : Version de transport VIP à long rayon d'action.


Opérateurs[modifier | modifier le code]

Savoia-Marchetti SM.79.svg

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]