À partir de maintenant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

À partir de Maintenant

Album de Johnny Hallyday
Sortie 25 juin 1980
Enregistré du 1er février au 15 février 1980
aux studios : du Palais des Congrès (Paris) / de la Grande Armée (Paris) / Studio 92 (Boulogne-Billancourt)
Durée 36:15
Genre Variété française
Rock
Label Philips
Universal Music Group

Albums de Johnny Hallyday

Singles

  1. Qu'est-ce qu'elle fait / À partir de Maintenant
    Sortie : 11 juin 1980
  2. Un diable entouré d'anges
    Sortie : 12 septembre 1980

À partir de Maintenant est le 26e album studio de Johnny Hallyday / il sort le 25 juin 1980.

Enregistré à Paris au Studio du Palais des Congrès et au Studio de la Grande Armée, ainsi qu'à Boulogne Billancourt au Studio 92, l'album est réalisé par Eddie Vartan.

Historique[modifier | modifier le code]

L'album reçoit un accueil honorable de la part du public et est rapidement certifié disque d'or. Pour autant, il ne se distingue pas particulièrement dans l'abondante discographie de l'artiste, il lui est souvent reproché un manque d'énergie, d'enthousiasme, ou plus généralement d'originalité, voir d'inspiration[1]. La raison première en est l'absence de titres "forts". Des dix chansons qui composent l'album aucune n'accèdent au rang de tube, et ce même si la chanson À partir de maintenant tourne sur les ondes durant tout l'été, précédant Un diable entouré d'anges qui assure la relève durant l'automne.

Les chansons sont pour la plupart des ballades légères : Le chanteur sans amour est dans la lignée de Né pour vivre sans amour, (album Derrière l'amour), et précède Le chanteur abandonné, (album Rock'N'Roll Attitude). La seule fille que j'aime avec son long final à la guitare acoustique est rondement mené ; Quant à La fille de l'hiver, pour quelque instant, à l'instar de sa semblable Il neige sur Nashville de l'été 77, elle nous fait basculer de saison, apportant un peu de fraicheur à ces bluettes d'été, Alors que À double tour et Perdu dans le nombre assurent le service côté Rock. À partir de maintenant et Qu'est-ce qu'elle fait ? auraient mérités que Johnny les fasse exister sur scène. Gageons qu'elles auraient pris alors une tout autre dimension...

C'est en fait par la reprise de La Poupée qui fait non de Michel Polnareff, et la création de Je ne suis pas un héros, écrite pour Johnny par Daniel Balavoine que s'impose avec le temps l'opus. Étrangement, Je ne suis pas un héros passe totalement inaperçue, jusqu'à ce que Daniel Balavoine la reprenne à son compte et l'enregistre sur son album Un autre monde. Diffusée en single, la chanson devient l'un de ses plus gros succès. Il l'a dédie par ailleurs à un certain Jean-Philippe Smet.

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

  • Référence originale : 6313074
  • Il a été extrait de l'album les 45 tours suivants :

À partir de maintenant - Qu'est-ce qu'elle fait - sortie le 12 juin 1980 - Référence originale : Philips 6010216

Un diable entouré d'anges - La fille de l'hiver - sortie septembre 1980 - Référence originale : Philips 6010253

Titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. À partir de maintenant * Michel Mallory 3:23
2. À double tour (Drift away) ** Mentor Williams / adaptation : Georges Terme 3:57
3. Le chanteur sans amour * Michel Mallory / Johnny Hallyday 3:24
4. Je ne suis pas un héros * Daniel Balavoine 4:12
5. La seule fille que j'aime (You are the girl i love) * Steve Goodman / adaptation : Michel Mallory 4:19
6. Un diable entouré d'anges (Una serata come tante) *** Cristiano Minellono / Toto Cutugno / adaptation : Georges Terme 3:43
7. Qu'est-ce qu'elle fait ? * Michel Mallory / Franck Langolff 3:00
8. La Poupée qui fait non * Franck Gérald / Michel Polnareff 3:07
9. Perdu dans le nombre (Feel like a number) * Bob Seger / adaptation : Long Chris 3:17
10. La fille de l'hiver * Michel Mallory / Johnny Hallyday 3:56

Musiciens[modifier | modifier le code]

Ingénieur du son : Roland Guillotel

Arrangements : Hervé Roy * / Jacques Denjean ** / Roger Loubet ***.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "L'argus Johnny Hallyday" Daniel Lesueur