La Peur (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Peur.

La peur

Album de Johnny Hallyday
Sortie 7 septembre 1982
Enregistré 1982
Durée 43:29
Label Philips
Universal Music Group

Albums de Johnny Hallyday

Singles

  1. Je suis victime de l'amour
    Sortie : 6 octobre 1982

La Peur est le 30e album studio de Johnny Hallyday sorti en 1982.

Historique[modifier | modifier le code]

Réalisé spécialement à l'attention du spectacle " Fantashallyday " l'album sort quelques jours avant la rentrée de Johnny Hallyday au Palais des Sports. Il est dans la mouvance de ce que sera le show : en première partie présentation du " Survivant " ou l'apocalypse vu par Hallyday, puis en seconde partie un récital " classique " donc plus Rock'N'Roll dans la tradition des récitals de l'artiste. Fait selon le même concept, l'album propose en alternance les chansons du " Survivant " - 5 sur 11 / * - et d'autres, pour la plupart des Rocks, plus proches des thèmes abordés habituellement par Johnny Hallyday. On retiendra particulièrement les titres : " La peur ", " Il nous faudra parler d'amour un jour " qui firent grandes impressions sur la scène du Palais des Sports ; Mais aussi " Cartes postales d'Alabama ", (adaptation de " Sweet Home Alabama " de Lynyrd Skynyrd, signé par l'ami Eddy Mitchell), " Le Survivant " (adaptation d'" You Ought To Know By Now " de Ray Kennedy) et surtout " Veau d'or vaudou " qui étonne par la virulence de son texte. On signalera également la ballade " Je n'en suis plus capable " et son final à l'accordéon électronique (mais oui), et " Faire face " où la voix de Johnny rivalise de puissance avec les cuivres.

Note : Le titre " Je suis victime de l'amour ", sera également au programme du Palais des Sports, en seconde partie.

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

L'album " La peur " est le 4ème album réalisé par Pierre Billon pour Johnny Hallyday, il sort le 7 septembre 1982.

" La peur " est le premier album de Johnny Hallyday à être diffusé en CD, « l'un des tous premiers du genre en France »[1].

Références originales : 6313 417 (33 tours) / 810 014-2 (CD)

Note : Cette même année, Pierre Billon réalisera également pour Johnny Hallyday :

- Le double 33 tours des réenregistrements des 34 premières chansons de l'artiste "Version 82".

- "Black es noir", album entièrement chanté en espagnol par Johnny Hallyday.

Titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Le survivant * (You oughta know by now) Jack Conrad - Ray Kennedy - David Foster / adaptation : Long Chris 4:20
2. La peur * Pierre Billon / Jean Renard / arrangements : Johnny Hallyday 3:41
3. Veau d'or, vaudou * Daniel Boublil - Alain Boublil / Bruno Victoire 4:22
4. Je n'en suis plus capable Patrick Larue / Jean-Pierre Gaussaud / arrangements : Johnny Hallyday 4:29
5. Cartes postales d’Alabama * (Sweet home Alabama) Ronnie Van Zant - Ed. King / Gary Rossington / adaptation : Claude Moine 4:51
6. Je suis victime de l'amour (Victim of romance) Moon Martin / adaptation : Georges Aber 3:38
7. Sans profession Patrick Larue / Pierre Billon - Bruno Victoire / arrangements : Johnny Hallyday 4:19
8. Il nous faudra parler d'amour un jour * Bob Decout - Bruno Victoire 3:38
9. Oublier Bob Decout / Bruno Victoire 3:08
10. Faire face Gil de Loonois / Pierre Naçabal 3:21
11. Ma voix de révolté Georges Aber / Pierre Naçabal - Noël Colleau 3:42

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Guitares : Slim Pezin, Patrice Tison, Bruno Victoire, José Souc
  • Basse : Sauveur Mallia
  • Batterie : Pierre-Alain Dahan, Joe Hammer
  • Percussions ; Marc Chantereau
  • Claviers : Roger Loubet, Jean-Pierre Sabar
  • Chœurs : Marcel Angel, Michel Costa, Georges Costa, Bernard Ilous, Dominique Poulain, Catherine Bonnevoy, Karin Mercier, Marie-France Tiberge, Pierre Billon, Bruno Victoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rémi Bouet, Johnny Hallyday mille et... une vie, 2002, éditions Sala, p.99