Steve Goodman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Steve Goodman (chanteur))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goodman.
Page d'aide sur les redirections Pour le DJ britannique, voir Kode9.

Steve Goodman

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Steve Goodman en 1983

Informations générales
Naissance 25 juillet 1948
Chicago, États-Unis
Décès 20 septembre 1984 (à 36 ans)
Seattle, États-Unis
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical folk, country, rock, pop
Instruments guitare
Années actives 1968-1984
Site officiel www.stevegoodman.net

Steve Goodman (né le 25 juillet 1948 à Chicago, mort le 20 septembre 1984 à Seattle) était un chanteur américain de musique folk. Il fut notamment l'auteur de la chanson Go, Cubs, Go et de City of New Orleans, version originale de la chanson Salut les amoureux chantée par Joe Dassin et reprise aussi en version franco-américaine par Roch Voisine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Né à Chicago dans une famille de classe moyenne, Steve Goodman commence à écrire et à interpréter des chansons dès l'adolescence, après que sa famille ait déménagé dans la banlieue nord de Chicago. Il est diplômé de la Maine East High School à Park Ridge en 1965, où il était un camarade de classe d'Hillary Rodham Clinton. À l'automne 1965, il entre à l'Université de l'Illinois. C'est à cette période qu'il forme avec Ron Banians et Steve Hartmann un groupe de reprises de rock populaire « The Juicy Fruits ». Il quitte l'université après la première année afin de poursuivre sa carrière musicale. Il tente de reprendre ses études en 1968 mais abandonne à nouveau pour poursuivre son rêve musical à temps plein après avoir découvert la cause de sa fatigue continue qui était en fait une leucémie.

La maladie l'accompagne pendant toute la durée de sa carrière jusqu'à sa mort en 1984. En 1968, Goodman commence à jouer à l'« Earl of Old Town » de Chicago et à partir de 1969 il s'y produit de manière régulière alors qu'il entre au « Lake Forest College ». Pendant cette période il vit en chantant des jingles publicitaires.

En septembre 1969, il rencontre Nancy Pruter (sœur de l'écrivain Robert Pruter) qui étudie dans cette même université. Ils se marient en février 1970. Bien qu'il connaisse des périodes de rémission, Steve Goodman sait que ses jours sont comptés et certains critiques, ses auditeurs et ses amis, ont dit que sa musique reflétait ce sentiment. Son épouse, Nancy, le caractérise ainsi, dans ses notes accompagnant la pochette de la collection posthume, de cette façon :

« Fondamentalement, Steve était exactement qui il semble être : un homme ambitieux, bien mis de sa personne, issu d'une famille de classe moyenne, amoureux de la banlieue de Chicago et dont la vie et le talent ont été dirigés par la douleur physique et les contraintes temporelles d'une maladie mortelle qu'il a réussi à garder à distance, parfois, par sa seule volonté... Steve voulut vivre une vie aussi normale que possible, seulement il a dû vivre aussi vite qu'il le pouvait... C'était quelqu'un hors du sens commun. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]