Winston Ntshona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Winston Ntshona
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
New Brighton, Gauteng (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Winston Ntshona est un acteur et dramaturge sud-africain, né à Port Elizabeth (Afrique du Sud) le et mort le à New Brighton (Afrique du Sud)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

D'abord ouvrier d'usine, Winston Ntshona rejoint en 1967 la compagnie théâtrale The Serpent Players, dont John Kani (en) et Athol Fugard, ses compatriotes, sont membres. Tous trois écrivent ensemble deux pièces entrées depuis au répertoire, Sizwe Banzi est mort (Sizwe Banzi is dead, créée en 1972) et L'Île (The Island, créée en 1973), que Ntshona et Kani interprètent. Ils les présentent ensuite en tournée, notamment à Londres (1974) et à New York (Broadway, 1974-1975), malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans leur pays, où sévit alors l'apartheid, régime dénoncé par les deux pièces. Comme il ne cesse de militer contre ledit régime, entre autres par l'expression théâtrale, Ntshona sera d'ailleurs plusieurs fois emprisonné. Pour leur interprétation à Broadway des pièces pré-citées, Ntshona et Kani remportent chacun, en 1975, un Tony Award du meilleur acteur. Une troisième pièce critiquant l'apartheid, elle aussi écrite par Fugard, Kani et Ntshona, Inculpation pour violation de la loi sur l'immoralité (Statements after an Arrest under the Immorality Act, créée en 1972), sera également présentée à Londres en 1974.

Outre le théâtre, Winston Ntshona est acteur au cinéma, où il apparaît à partir de 1978. Un de ses rôles emblématiques, en 1989, est celui de Gordon Ngubene dans Une saison blanche et sèche (aux côtes de Donald Sutherland), film américain adapté du roman éponyme d'André Brink, dénonçant précisément l'apartheid.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Théâtre (sélection)[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Tony Award du meilleur premier rôle dans une pièce ("Tony Award for Best Performance by a Leading Actor in a Play"), décerné lors de la 29e cérémonie des Tony Awards, pour Sizwe Banzi est mort et L'Île.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Angela Daniels, « Theatre doyen Winston Ntshona dies », sur Herald live, (consulté le 2 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]