Vincent Jauvert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Jauvert.
Vincent Jauvert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
L'Obs (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Vincent Jauvert est un journaliste français né en 1959. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages.

Il tient un blog intitulé « Affaires étrangères ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Après deux échecs au concours de l'Ecole nationale d'administration, il devient grand reporter au service Monde du Nouvel Observateur à partir de 1995. Il est l'auteur de Les Voraces ([Robert Laffont], 2019). Les Intouchables d’État, bienvenue en Macronie (Robert Laffont, 2018), La Face Cachée du Quai d'Orsay (Robert Laffont, 2016) et L'Amérique contre De Gaulle, histoire secrète 1961-1969 (Seuil, 2000).

Il est également co-auteur de deux documentaires télévisés : L'Ami Américain, tiré de son premier ouvrage (FR3, 2001 avec Patrick Jeudy) et Révolution, Mode d'Emploi (Arte, 2007 avec Tania Rackhmanova).

Révélations sur l'espionnage[modifier | modifier le code]

Vincent Jauvert est à l'origine de plusieurs révélations dans le domaine de l'espionnage. Parmi les plus récentes, il a publié en 2014 dans le Nouvel Observateur, un dossier intitulé « Les espions de Poutine en France » dans lequel il révèle que les dix illégaux russes arrêtés en 2010 à New-York (dont l'histoire a inspiré la série télévisée The Americans) avaient des relais en France, eux aussi illégaux. L'année suivante, dans l'Obs, il a mis au jour une base chinoise d'interception satellitaire dans la banlieue de Paris. Puis, il a révélé que la DGSE avait installé des stations d'écoutes à l'arrivée des câbles transatlantiques de communication en France, notamment en Bretagne et à Marseille, et cela en dehors de tout cadre légal.

Essais nucléaires français[modifier | modifier le code]

Dans l'émission Rendez-vous avec X de Patrick Pesnot du 23 février 2013, Vincent Jauvert est évoqué comme étant à l'origine de la révélation en 1998 d'un rapport scientifique classé confidentiel défense issu des archives de la Direction des Centres d'Expérimentations nucléaires (Dircen)[1]. Ce document tente d'évaluer l'ampleur, plus importante que prévu, et l'impact sur les zones habitées et les soldats des retombées radioactives de certains essais nucléaires français voulus par le général de Gaulle en Polynésie française dans les années 1960[2]. Les retombées constatées sur les zones étudiées seraient comparables à celles mesurées à proximité de la centrale après la catastrophe de Tchernobyl en 1986.

La population locale et les soldats présents, plusieurs centaines de milliers de personnes, sont maintenus dans une ignorance totale. Aucune mesure n'est prise pour les protéger. La divulgation de ce rapport a contribué à remettre le sujet sur le devant de la scène, avec de nouvelles demandes de déclassification de documents et des procédures d'indemnisation de victimes[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.franceinter.fr/emission-rendez-vous-avec-x-les-degats-nucleaires-francais-en-polynesie-2
  2. Vincent Jauvert, « Essais nucléaires. Les archives interdites de l’armée », Le Nouvel Observateur, 5-11 février 1998, p. 10
  3. Jean-Philippe Desbordes, « Les Cobayes de l'apocalypse nucléaire », Express Roulart, 2011
  4. Henri Vernet, Elus et hauts fonctionnaires, ils touchent parfois plus de 200 000 euros par an !, leparisien.fr, 15 janvier 2020
  5. Salaires démesurés, cumul de fonctions, lobbying... Ces « voraces » qui nous gouvernent, nouvelobs.com, 15 janvier 2020

Liens externes[modifier | modifier le code]