Énarque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir ethnarque.
Une proposition de fusion est en cours entre Énarchie et Énarque.

Les avis sur cette proposition sont rassemblés dans une section de Wikipédia:Pages à fusionner. Les modifications majeures apportées, entre temps, aux articles doivent être commentées sur la même page.

Les énarques désignent les anciens élèves de l’École nationale d'administration ou ENA. Le terme est apparu après la publication, en 1967, du livre intitulé L'Énarchie ou les Mandarins de la société bourgeoise, écrit sous le pseudonyme de Jacques Mandrin par Jean-Pierre Chevènement, Alain Gomez, et Didier Motchane.

Il ne faut pas confondre le terme énarque avec ethnarque qui lui est un pur composé grec formé des mots grecs ethnos (« peuple ») et arkhein (« commander »). Edwy Plenel parle d’« énarchie », terme défini par « droit que se donnent les énarques de gouverner la société sur base de leur diplôme »[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cfr. « Affaires sensibles », diffusée en radio sur France Inter le 08/09/2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :