Victor Brochard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un philosophe image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un philosophe et une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brochard.
Victor Brochard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Élève

Victor Brochard, né à Quesnoy-sur-Deûle (Nord) le et mort à Paris le , est un philosophe français.

Spécialisé dans l'histoire de la philosophie antique, il fut maître de conférences à l'École normale supérieure et professeur d'histoire de la philosophie à la Sorbonne. Il fut élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1900. Son mémoire sur Les Sceptiques grecs a notamment été salué et intensivement utilisé par Nietzsche[1].

Dans son édition de Sodome et Gomorrhe, Antoine Compagnon suggère que Brochard aurait servi de modèle à Marcel Proust pour créer le personnage de Brichot dans À la recherche du temps perdu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • De la Responsabilité morale, Pau, 1874
  • De l'Universalité des notions morales, Pau, Ribaut, 1876
  • De l'Erreur, thèse pour le doctorat, Faculté des lettres de Paris, Paris, Berger-Levrault, 1879.
  • Les Sceptiques grecs, Paris, Impr. nationale, 1887, réédité à la Librairie générale française, Paris, 2002.
  • Études de philosophie ancienne et de philosophie moderne, recueillies et précédées d'une introduction par Victor Delbos, Paris, F. Alcan, 1912
  • De assensione Stoici quid senserint, Parisiis, Berger-Levrault, 1879 (Vicifons)

Élèves[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Andreas Urs Sommer: Nihilism and Skepticism in Nietzsche, dans: Keith Ansell Pearson (ed.), A Companion to Nietzsche, Oxford 2006, pp. 250–269.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]