Victor Brochard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brochard.

Victor Brochard, né à Quesnoy-sur-Deûle (Nord) le 29 juin 1848 et mort à Paris le 25 novembre 1907, est un philosophe français.

Spécialisé dans l'histoire de la philosophie antique, il fut maître de conférences à l'École normale supérieure et professeur d'histoire de la philosophie à la Sorbonne. Il fut élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1900. Son mémoire sur Les Sceptiques grecs a notamment été salué et intensivement utilisé par Nietzsche[1].

Dans son édition de Sodome et Gomorrhe, Antoine Compagnon suggère que Brochard aurait servi de modèle à Marcel Proust pour créer le personnage de Brichot dans À la recherche du temps perdu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Andreas Urs Sommer: Nihilism and Skepticism in Nietzsche, dans: Keith Ansell Pearson (ed.), A Companion to Nietzsche, Oxford 2006, pp. 250–269.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • De la Responsabilité morale, Pau, 1874
  • De l'Universalité des notions morales, Pau, Ribaut, 1876
  • De l'Erreur, thèse pour le doctorat, Faculté des lettres de Paris, Paris, Berger-Levrault, 1879.
  • Les Sceptiques grecs, Paris, Impr. nationale, 1887, réédité à la Librairie générale française, Paris, 2002.
  • Études de philosophie ancienne et de philosophie moderne, recueillies et précédées d'une introduction par Victor Delbos, Paris, F. Alcan, 1912
  • De assensione Stoici quid senserint, Parisiis, Berger-Levrault, 1879 (Vicifons)

Élèves[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]