Louis Francisque Lélut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Francisque Lélut
Louis Francisque Lélut (cropped).jpg
Fonctions
Député
Haute-Saône
-
Député
Haute-Saône
-
Député
Haute-Saône
-
Député
Haute-Saône
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
GyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Louis Francisque Lélut (), médecin français et philosophe, né et mort à Gy dans la Haute-Saône[1].

Il est connu pour ses ouvrages Du démon de Socrate, spécimen d'une application de la Science psychologique à celle de l'Histoire[2] et L'Amulette de Pascal pour servir à l'histoire des hallucinations[3].

Membre de l'Académie des sciences morales et politiques, section de philosophie (fauteuil 2, 1844), ses recherches portaient sur les maladies mentales et la phrénologie.

On considère que sa Physiologie de la pensée, recherche critique des rapports du corps à l'esprit, datant de 1861, est son œuvre majeure.

Il est député de la Haute-Saône à l'Assemblée constituante de 1848 où il siège au centre. Il reste député à l'Assemblée nationale durant la Deuxième République, siégeant à droite, et sous le Second Empire, aux deux premières législatures du Corps législatif (1852-1863), au sein de la majorité dynastique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Chauvet, Les médecins-philosophes contemporains. M. Lélut, 1870, Paris, Durand et Pedone-Lauriel
  • R. Semelaigne, Les pionniers de la psychiatrie française, vol. I, 1930, Paris
  • « Louis Francisque Lélut », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]