Vicki Baum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baum.
Vicki Baum
Description de cette image, également commentée ci-après

Vicki Baum (vers 1930).

Nom de naissance Hedwig Baum
Naissance
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche)
Décès (à 72 ans)
Hollywood, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Allemand
Genres

Vicki Baum, née Hedwig Baum le à Vienne et morte le à Hollywood, est une romancière américano-autrichienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents la destinent à la musique. Dès l'âge de cinq ans, elle participe à des concerts. Elle triomphe en tant que harpiste au Conservatoire de Vienne. Elle quitte l'Autriche en 1912 pour se rendre en Allemagne, à Darmstadt, où elle enseigne la musique à l'École supérieure. En 1915, elle épouse le chef d'orchestre Richard Lert.

Elle écrit son premier essai à quatorze ans.

Elle vit jusqu'en 1931 à Berlin. C'est à cette époque qu'elle écrit : Futures Vedettes, Arrêt de mort, Hélène Wilfur, Lac aux dames, Lowinckel en folie, Grand Hotel.

Le , elle est naturalisée américaine et s'établit à Los Angeles, à proximité d'Hollywood, où elle travaille fréquemment, soit lorsque certains de ses romans sont portés à l'écran, soit pour satisfaire à des commandes et adapter des œuvres d'autrui.

Ses voyages fréquents sont de grandes sources d'inspiration : La Nuit cramoisie et Bombes sur Shanghaï sont conçus lors d'un voyage en Chine, Sang et volupté à Bali au cours d'un séjour dans cette île, L'Ange sans tête est imaginé au Mexique, Le Vol du destin durant un voyage en avion à travers l'Amérique du Sud. Elle est l'auteur de Bataille de femmes paru en 1956.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1914 : Frühe Schatten, première nouvelle publiée
  • 1921 : Ina (Die Tänze der Ina Raffay), traduction Maurice Rémon, Éditions du Siècle, 1933
  • 1923 : La Vie sans mystère, traduction Eugène Bestaux, Éditions Stock, 1933
  • 1924 : Ulle, Phébus, 2006
  • 1927 : Lac-Aux-Dames, traduction Hélène Chaudoir, Édtions Stock, 1937
  • 1929 : Grand Hôtel, Phébus, 1997
  • 1935 : Das Grosse Einmaleins, Querido Verlag, N.V., éditeur, Amsterdam 1935. Edition française: Sait-on jamais ?, traduit par Eugène Bestaux, Éditions Stock, 1935
  • 1937 : Sang et volupté à Bali, Stock, 1946 ; réédition 10/18, 1985
  • 1937 : Shanghai Hôtel, Phébus, 1997
  • 1943 : Le Bois qui pleure, Marguerat, 1949
  • 1951 : Prenez garde aux biches, Éditions Stock puis Le livre de poche, n° 1082-1083.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Vicki Baum sur l’Internet Movie Database