Retour à l'aube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Retour à l'aube
Réalisation Henri Decoin
Scénario Pierre Wolff
Henri Decoin
d'après le roman de
Vicki Baum
Acteurs principaux
Sociétés de production UDIF
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 90 minutes (1 h 30)
Sortie 1938

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Retour à l'aube est un film français réalisé par Henri Decoin, sorti en 1938.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mariée à Karl Ammer le chef de gare de Thaya, un paisible village de Hongrie, Anita est une jeune et jolie paysanne qui s’ennuie profondément. Elle rêve d’une autre vie en regardant passer chaque jour les trains express en direction de Budapest. Un événement va la tirer de sa province, elle doit se rendre à Budapest pour assister à l’enterrement d’une tante et recevoir une part de l’héritage. Après avoir rempli les formalités, Anita rate le train de retour et se retrouve seule dans la capitale.

Elle parcourt les rues et s’offre une robe luxueuse avec son héritage, puis elle se laisse entraîner dans le tourbillon de la vie nocturne de Budapest. Elle y rencontre le châtelain de Thaya, M. Osten qui l’invite à dîner. Ayant trop bu, elle se fâche avec Osten et se retrouve en compagnie d’un chef d'une bande d'escrocs, Dick Farmer, surveillé par la police. Arrêtée, elle est accusée de complicité. Dick Farmer se suicide, mais Anita sera sauvée grâce au témoignage d'Osten. La jeune femme rentre à l’aube à Thaya où elle retrouve son mari qui l’accueille en préférant ignorer le récit de ses mésaventures, trop heureux de la retrouver.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (hu) « Vasútállomás-Zichyújfaluban. » [html], sur velenceitonal.hu, Velencei-tó Portál (consulté le 19 octobre 2017)
  2. (hu) MTI, « Százéves korában elhunyt Danielle Darrieux » [html], sur mandiner.hu, Mandiner, (consulté le 19 octobre 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]