Vespa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Logo Vespa.jpg

La Vespa est une ligne de scooters brevetée le par la société Piaggio & Co, S.p.A. Le nom de Vespa, qui signifie « guêpe » en italien, a été choisi par Enrico Piaggio en découvrant le prototype du modèle. Ce deux-roues est par la suite devenu à la fois un symbole de la créativité italienne et un succès commercial, qui se poursuit jusqu'au XXIe siècle qui voit la marque passer, entre 2004 et 2015, de 58 000 scooters vendus à 170 000[1].

Création[modifier | modifier le code]

Scooter Vespa Primavera.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la compagnie industrielle italienne Piaggio, vieille de plus de soixante ans[2], ne peut plus fabriquer d'avions — son activité principale pendant la guerre — sous son propre nom, car cette activité est désormais interdite à l'Italie[3]. Enrico Piaggio (en), le fils du fondateur du groupe Piaggio, décide donc de développer un deux-roues afin de créer un nouveau débouché à son usine[1]. L'industriel demande à l'un de ses ingénieurs aéronautiques de créer un mode de transport moderne et économique, pouvant être conduit aussi bien par des hommes que par des femmes, et ne salissant pas les vêtements (contrairement à la moto). Un premier modèle est présenté en 1943, le MP5 (nom de code du projet) surnommé Paperino (nom italien de Donald Duck), mais son design grossier ne convainc pas[4]. Un nouveau projet est confié à l'ingénieur Corradino D'Ascanio, qui aboutit au lancement du Piaggio « Vespa » italien en 1946 (prototype MP6), six mois cependant après la Fuji Rabbit japonaise, qui peut être considérée comme le premier motor scooter moderne (le terme anglais « scooter » signifie « trottinette »). La Vespa est ainsi baptisée en souvenir de la réaction d'Enrico Piaggio lorsqu'il découvrit le véhicule : « Elle a l'air d'une guêpe ! »[5].

Le premier scooter fabriqué à 2 000 exemplaires la première année, a des caractéristiques singulières qui le distinguent des autres motocyclettes. Les roues sont fixées latéralement (comme pour les trains d'atterrissage des avions, vraisemblablement un héritage de l'origine « aéronautique » de la Vespa), ce qui permet de les démonter facilement ; la fourche devient un simple bras, ce qui facilite notamment le changement de la chambre à air et du pneumatique. Le moteur est protégé par la coque et est monté directement sur la roue arrière par l'intermédiaire de la boite de vitesses, ce qui dégage une place pour les pieds à l'avant et de protéger les jambes par un carénage (la chaîne de transmission ayant été supprimée), l'aile arrière opposée permet l'aménagement d'un petit coffre ou l'installation d'une roue de secours.

Caractéristiques du premier modèle :

  • poids : 60 kg ;
  • changement de vitesse à la poignée ;
  • moteur 2 temps de 98 cm3 ;
  • vitesse maximale : 55 km/h.

Les premières Vespa sont fabriquées à Pontedera[6] en Italie et sont populaires dans les années 1950 et 1960. La ligne est toujours exploitée au début du XXIe siècle.

La firme a également construit dans les années 1950 la Vespa 400, voiturette citadine à quatre roues et deux portes latérales.

Rayonnement mondial[modifier | modifier le code]

Vespa Star Deluxe à Zanzibar (2017).

Lancée en 1946, la Vespa suscite l'intérêt dans le monde entier. En 1953, le réseau compte 10 000 points de vente à travers le monde, y compris en Asie et en Amérique. En 1950, la Vespa est construite en Allemagne, puis au Royaume-Uni et en France à Fourchambault dans la Nièvre. En Espagne, la production débute en 1953 à Madrid. Des usines sont construites en IndeBombay) et au Brésil. La marque s'implante également aux États-Unis.

La Vespa sera construite dans treize pays et commercialisée dans 114, dont l'Australie, l'Afrique du Sud, l'Iran, le Maroc et la Chine.

Dans le monde entier, la Vespa est devenue un produit typiquement italien, synonyme de liberté, de mobilité et de convivialité. Elle est devenue l'apanage d'une classe aisée, et synonyme d'une certaine aisance. Elle doit aussi son succès à son utilisation dans le cinéma, comme Gregory Peck et Audrey Hepburn dans Vacances romaines (1953) ou Marcello Mastroianni et Anita Ekberg dans La dolce vita (1960)[5].

Voyages, sports et autres records[modifier | modifier le code]

  • Giancarlo Tironi, un étudiant italien, atteint le cercle arctique.
  • L'Argentin Carlos Velez traverse les Andes de Buenos Aires à Santiago au Chili.
  • Roberto Patrignani se rend de Milan à Tokyo.
  • Soren Nielsen se rend au Groenland.
  • James P. Owen des États-Unis à la Terre de Feu.
  • L'Australien Geoff Dean fait le tour du monde.
  • 1980 : participation de quatre Vespa au rallye Paris-Dakar mais seulement deux franchissent la ligne d'arrivée[7],[8].
  • Pierre Dellière, sergent dans l'armée de l'air française, atteint Saïgon en 51 jours au départ de Paris.
  • Le Suisse Giuseppe Morandi parcourt 6 000 km, dont une majorité dans le désert.
  • Ennio Carrega effectue l'aller-retour Gênes-Laponie en douze jours.
  • Deux journalistes danois vont jusqu'à Bombay.

Histoire en quelques dates[modifier | modifier le code]

  • 1946 : création de la première Vespa MP6.
  • 1953 : création du modèle VM, doté d'un phare avant placé sur le guidon, et qui permet d'atteindre 75 km/h[9].
  • 1955 : création de la Vespa GS (Grand Sport), capable d'atteindre 100 km/h grâce à son moteur de 150 cm3 et un design plus aérodynamique[10].
  • Années 1950 et 1960 : succès de la Vespa, immortalisée dans une centaine de films dont Vacances romaines et La dolce vita.
  • Années 1970 : ventes en perte de vitesse.
  • 1988 : dix millions de Vespa vendues dans le monde depuis sa création[11].
  • Années 1990 : nouvel essor du scooter.
  • 1996 : lancement d'une Vespa dotée d'un moteur 4 temps à boite de vitesses automatique pour le cinquantenaire de la marque.
  • 2006 : seize millions d'exemplaires vendus[12].
  • 2007 : fin de la vente et de la fabrication en Europe du modèle phare, la Vespa PX, à la suite de la législation européenne sur les moteurs 2 temps trop polluants[13].
  • 2011 : Piaggio relance la Vespa PX après lui avoir fait passer les tests de la norme Euro 3 ; deux modèles sont lancés : le PX 125 et le PX 150.
  • 2015 : pour le 130e anniversaire du constructeur Piaggio, le styliste italien Giorgio Armani dessine un nouveau modèle de la Vespa 946 (la Vespa 946 Emporio Armani, rappel au prototype MP6 créé en 1946)[14].
  • 2016 : la production du PX cesse définitivement avec l'adoption, au , des normes anti-pollution Euro 4. Ce modèle est donc le dernier Vespa « classique » (moteur 2 temps à vitesses manuelles) produit par Piaggio.
  • 2019 : apparition de la Vespa Electtrica dotée d'un moteur électrique (4 kW) et d'une batterie lithium-ion (4,2 kWh) rechargeable en 4 heures[15].
  • 2021 : pour son 75e anniversaire, la Vespa est déclinée en une édition limitée, disponible uniquement en 2021 ; la Vespa 75e dans les versions Primavera 50/125 cm3 et GTS 125/300 cm3[16].

Modèles[modifier | modifier le code]

Modèles historiques

(1946-2000)

  • Vespa 98
  • Vespa 98 Corsa
  • Vespa 98 II serie
  • Vespa 125 Corsa
  • Vespa GTS 125
  • Vespa Sprint 125
  • Vespa GT 125
  • Vespa SS 180
  • Vespa GS 150/160
  • Vespa N 150
  • Vespa SS 50/90
  • Vespa 50 N/R/L/Spécial
  • Vespa Cosa 125/150/200
  • Vespa Primavera 125
  • Vespa PK 50/100/125
  • Vespa TS 125
  • Vespa GS 150/160
  • Vespa PX 80/125/150/200
  • Vespa Rally 175/180/200
  • Vespa Sprint et Sprint Veloce
  • Vespa T5
  • Vespa U 125
  • Vespa Vespino
  • Vespa ET2 50
  • Vespa ET3 125
  • Vespa ET4 50/150

Modèles récents
(2000-2014)

  • Vespa LX 50/125/150
  • Vespa GT 125/200
  • Vespa GTS 250
  • Vespa GTS 300
  • Vespa GTS Super 300

Hybride
(2008)

  • Vespa LX 50 HyS

Série spéciale 60 ans
de la marque (
)

  • Vespa LXV 50/125
  • Vespa GTV 125/250
  • Vespa S 50/125
  • Vespa LX 50 FL

Offre actuelle
(2008-)

  • Vespa GTS 300
  • Vespa GTS Super 300

(2015-)

  • Vespa Primavera 50/125
  • Vespa Sprint 50/125

(2016-)

  • Vespa GTS 125
  • Vespa GTS Super 125

(2019-)

  • Vespa Electtrica (25, 45, 75 km/h)

Fictions et récits[modifier | modifier le code]

Audrey Hepburn et Gregory Peck sur une Vespa dans Vacances romaines en 1953.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Clément Brault, « Vespa, le succès d'une marque culte », sur la Croix, .
  2. La société Piaggio, une entreprise de construction dans plusieurs secteurs industriels (ferroviaire, aéronautique, naval, etc.), est fondée en 1884 par Rinaldo Piaggio, alors âgé de vingt ans.
  3. Le cas n'est pas isolé puisque la firme japonaise Fuji elle-même, fondée en 1945, est issue de Nakajima qui était un constructeur japonais d'avions des années 1910-1940 ; Fuji a aussi une branche automobile qui produit les véhicules Subaru, en plus de l'activité de construction navale.
  4. (en) Günther Uhlig, Vespa. The Story of a Cult Classic in Pictures, Veloce Publishing, , p. 12.
  5. a et b Philippe Doucet, « Pas folle, la guêpe ! », Le Figaro Magazine, semaine du 27 septembre 2013, p. 112.
  6. Cette ville près de Pise abrite aujourd'hui encore le siège du Groupe Piaggio.
  7. Jeff, « L’équipe Vespa part à la conquête de Dakar », 7 septembre 2006, Dakar d'antan.
  8. Claire Steinlen, La bella Storia de la Vespa.
  9. (en) Günther Uhlig, Vespa. The Story of a Cult Classic in Pictures, Veloce Publishing, , p. 24.
  10. (en) Günther Uhlig, Vespa. The Story of a Cult Classic in Pictures, Veloce Publishing, , p. 51.
  11. « Historique de la Vespa », sur Vespa Club Niortais (site officiel) (consulté le 26 avril 2019).
  12. « La Vespa », sur Gralon (consulté le 26 avril 2019).
  13. En revanche, le modèle PX continuera d'être fabriqué en Inde, où la ligne de production a déménagé.
  14. (it) Basilio Perri, Enrico Piaggio. L'uomo della Vespa, Graphofeel, , p. 87.
  15. Maxime Fontanier, « Vespa Elettrica Essai de la 1ère Vespa sans émissions », 19 mars 2019, sur auto-moto.com.
  16. « Vespa 75e - 75 ans de style », sur vespa.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]