Georges Monneret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monneret.
Georges Monneret
Georges Monneret en 1934.jpg

Georges Monneret en 1934.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
Nationalité
Activités
Georges Monneret en 1934.
La Koehler Escoffier de Georges Monneret.
Georges Monneret, champion de France motocycliste pour le seconde fois, à Montlhéry en 500 cm3, en septembre 1934.

Georges Monneret, né le à Lille et mort le 5 avril 1983, surnommé Jojo la Moto, est un pilote français de moto qui a remporté 499 victoires et 183 records du monde[1].

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Après avoir notamment gagné le Circuit d'Orléans 1935 puis le Grand Prix moto de France 1936 en 250 cm3, il termine deuxième des 24 Heures du Mans 1939, avec Louis Gérard sur une automobile Delage D6-3L..

Une partie de ses exploits est relatée dans son livre Vive la moto édité chez Calmann-Lévy.

Il est le créateur d'une école d'apprentissage pilotage des cyclomoteurs pour les adolescents sur l'Ile de Puteaux.

Georges Monneret était le père de Philippe Monneret (vainqueur des 24 Heures du Mans moto en 1991 avec ses coéquipiers Bruno Bonhuil et Rachel Nicotte) et des jumeaux, Jean Monneret et Pierre Monneret (1er Français vainqueur dans la catégorie reine des 500 cm3 au Grand Prix de France à Reims en 1954 sur Gilera).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Chapuis, Joies de la moto, Hachette Réalités,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Boyenval (préf. Georges Monneret), La Pratique de la moto, Paris, Technique et vulgarisation,
  • Paul Boyenval (préf. Georges Monneret), Technique et pratique du deux roues motorisé, Paris, Technique et vulgarisation, , 4e éd.
  • Georges Monneret et René de Latour (préf. Jean-Pierre Beltoise), Vive la moto, Calmann-Lévy,
  • Georges Pagnoud, Georges Monneret, l'homme des exploits, coll. « Mémoires du sport » (no 5),

Liens externes[modifier | modifier le code]