Anita Ekberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ekberg.
Anita Ekberg
Description de cette image, également commentée ci-après

Anita Ekberg en 1956.

Nom de naissance Kerstin Anita Marianne Ekberg
Surnom L'iceberg
Naissance
Malmö (Suède)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès (à 83 ans)
Rocca di Papa (Italie)
Profession Actrice
Films notables La Dolce Vita

Anita Ekberg, née Kerstin Anita Marianne Ekberg le à Malmö en Suède et morte le à Rocca di Papa en Italie[1], est un mannequin et une actrice italienne[2] d'origine suédoise.

Ayant tourné pendant cinq années à Hollywood, elle remporte en 1955 un Golden Globe du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L'allée sanglante (Blood Alley de William A. Wellman). Mais elle est surtout connue pour son rôle de Sylvia dans le film de Federico Fellini, La dolce vita (1960), qui comporte une scène fameuse dans la fontaine de Trevi à Rome aux côtés de Marcello Mastroianni ; cette scène de La dolce vita est généralement considérée comme l'un des moments les plus emblématiques du cinéma[3].

Dotée d'une plastique dite « spectaculaire », sex-symbol des années 1960[4], Bob Hope aurait déclaré à son propos que ses parents mériteraient le prix Nobel d'architecture[5] ; surnommée « l'Iceberg » par Frank Sinatra[4], elle est ensuite désignée comme la « bombe suédoise » après sa prestation dans La dolce vita[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Fille d'un docker, Kerstin Anita Marianne Ekberg nait le 29 septembre 1931 à Malmö en Suède, sixième d'une famille de huit enfants[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Anita Ekberg et Henry Fonda dans Guerre et paix (1956).

Élue Miss Suède en 1950, Anita Ekberg échoue au concours de Miss Univers[6], mais signe un contrat de mannequinat aux États-Unis[1].

Elle débute pour les studios Universal dans des rôles mineurs, grâce à John Wayne qui lui donne un rôle[6]. Après cinq années à Hollywood, elle reçoit le Golden Globe 1955 du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L'allée sanglante (Blood Alley de William A. Wellman) et joue notamment dans Guerre et Paix (1956, de King Vidor)[6].

En 1960, elle tourne en Italie dans La dolce vita, de Federico Fellini, ce qui lance véritablement sa carrière. Elle reste avec ce film dans la mémoire des cinéphiles pour la fameuse scène du bain dans la fontaine de Trevi, à Rome, aux côtés de Marcello Mastroianni[6].

En novembre 1961, elle pose pour le magazine Playboy. Elle se fait aussi remarquer pour son rôle de modèle vantant les mérites du lait sur un panneau publicitaire dans La Tentation du docteur Antonio, un sketch de Federico Fellini, dans le film Boccace 70[4].

Anita Ekberg en 2007.

En 1987, après de nombreux films italiens sans beaucoup d'intérêt, elle interprète son propre rôle dans Intervista, toujours de Fellini[4]. Retrouvant pour l’occasion Marcello Mastroianni, elle revoit avec lui la fameuse scène de la fontaine de Trevi, confirmant ainsi les propos de Roger Ebert, critique de film, qui écrivit un jour qu'Anita Ekberg « était la seule personne capable de jouer son personnage »[4].

Vie privée et décès[modifier | modifier le code]

Le 22 mai 1956, Anita Ekberg se marie à Florence avec l'acteur britannique Anthony Steel. Ils divorceront en 1959 et Steel se remariera en 1964 avec Hannerl Melcher (Miss Autriche 1957).

Le 9 avril 1963, elle épouse l'acteur Rik Van Nutter à Viganello (Suisse), dont elle divorcera en 1970.

En 2011, l'actrice vit dans une maison pour personnes âgées en Italie, à côté de Rome, et seuls quelques voisins lui rendent encore visite, ainsi que les services sociaux. Dans le besoin, elle doit demander une aide financière à la fondation Federico Fellini[7].

Anita Ekberg meurt le à Rocca di Papa en Italie[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Anita Ekberg dans Un vrai cinglé de cinéma (1956).

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980 à 2000[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Hommages et postérité[modifier | modifier le code]

  • Surnommée « l'Iceberg » par Frank Sinatra[4],[note 1], un sculpteur l'ayant statufiée en « Vénus de glace »[6], Anita Ekberg gagne le qualificatif de « bombe suédoise » après la sortie du film La dolce vita[6].

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Autant pour ses origines nordiques que pour sa capacité à faire fondre les hommes. Source : article du Monde du 11 janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Anita Ekberg, éblouissante dans "La dolce vita", est morte » sur L'Obs, 11 janvier 2015.
  2. (en) http://fultonhistory.com/Newspaper 11/North Tonawanda NY Evening News/North Tonawanda NY Evening News 1964 Grayscale/North Tonawanda NY Evening News 1964 Grayscale - 5092.pdf
  3. (en) « La Dolce Vita star Anita Ekberg dies », sur le site www.bbc.com - 11 janvier 2015.
  4. a, b, c, d, e et f « Anita Ekberg, actrice et sex-symbole des années 1960 », Franck Nouchi, sur le site www.lemonde.fr - 11 janvier 2015.
  5. « Anita Ekberg, disparition de la femme à la fontaine », Clément Ghys, Libération.fr - 11 janvier 2015.
  6. a, b, c, d, e, f, g et h « L'actrice Anita Ekberg est morte », sur le site le L'Express.fr avec AFP - 11 janvier 2015.
  7. « Anita Ekberg oubliée de tous », Jacky Bornet avec AFP, sur le site francetv.fr - 29 décembre 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :