Moncalieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moncalieri
La ville
La ville
Nom piémontais Moncalé
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région du Piémont Piémont 
Ville métropolitaine Provincia di Torino-Stemma.svg Turin 
Maire Paolo Montagna
2015-2020
Code postal 10024
Code ISTAT 001156
Code cadastral F335
Préfixe tel. 011
Démographie
Gentilé moncalieresi
Population 58 320 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1 241 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 00″ nord, 7° 41′ 00″ est
Altitude Min. 219 m – Max. 219 m
Superficie 4 700 ha = 47 km2
Divers
Saint patron Bernard de Bade
Fête patronale 15 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Moncalieri

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Moncalieri

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Moncalieri
Liens
Site web http://www.comune.moncalieri.to.it/

Moncalieri est une commune italienne de la ville métropolitaine de Turin dans le Piémont.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville de Moncaliéri est située au sud de celle de Turin et traversée par le 45e parallèle. Son territoire s'étend pour partie sur la plaine du à l'ouest et est arrosé également par ses affluents que sont le Sangone et la Chisola. À l'est, les autres quartiers de Moncaliéri s'étagent sur une zone de collines.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Le village de Revigliasco (hameau).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Moncaliéri
Turin Pecetto Torinese
Nichelino Moncaliéri Trofarello
La Loggia,
Vinovo
Carignano Cambiano,
Villastellone

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom, qui provient du latin Mons Calerius ou Mons Calerii, se dit Moncalé en piémontais et Montiscalier ou Moncallier en français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Selon la Chronique de Savoye, datant du XIVe siècle, il semble que la construction d'un fortin au-dessus de Moncalieri et de la plaine du Pô, le futur château de la ville, soit à l'initiative du comte Thomas Ier de Savoie[2].

Bernard II de Bade, en voyage vers Rome, tombe malade à Moncalieri en juillet 1458. Il est installé au couvent des franciscains où il meurt le 25 juillet[réf. nécessaire]. Sa fête est cependant fixée au 15 juillet.

Renaissance[modifier | modifier le code]

Dans sa dixième-huitième année, le prince Henri, fils du roi de France François Ier rejoint les armées françaises au Piémont, commande l'avant-garde et collabore à la prise de Moncalieri le . Il y rencontre et a une aventure avec Filippa Duci dont naît son premier enfant, Diane de France.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Victor-Amédée II qui a abdiqué en faveur de son fils le [3], se retire au château de Chambéry. Il regrette et tente de reprendre la couronne; son fils Charles-Emmanuel III en 1731, l'assigne à résidence au château de Moncalieri. Il y meurt en 1732.

En 1849, le nouveau roi de Sardaigne, Victor-Emmanuel II émet deux proclamations depuis le château de la ville.

La princesse Marie-Clotilde de Savoie, fille aînée du roi Victor-Emmanuel II d'Italie, est mariée en 1859 au prince Napoléon-Jérôme Bonaparte, cousin de l'empereur des Français Napoléon III. En 1870, à la chute de l'Empire, elle se réfugie dans son pays natal et meurt en 1911 à Moncalieri.

Le 18 mai 1895, Moncaliéri est le lieu où est donné le départ de la première course automobile de l'histoire italienne, Turin-Asti-Turin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2002 2010 Lorenzo Bonardi Centre-gauche  
2010 2015 Roberta Meo PD  
2015 en cours Paolo Montagna PD  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Moncalieri, qui date pour l'essentiel du XVIIe siècle, s'élève au sommet d'une colline dominant la ville.
  • Église Notre-Dame

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

  • La Bibliothèque européenne de culture Victor Del Litto appartient au réseau national SBN.

Centre de Recherche[modifier | modifier le code]

  • C.I.R.V.I. (Centre inter-universitaire de recherches sur le voyage en Italie)

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Jehan d'Orieville, dit Cabaret (traduction de Daniel Chaubet), La Chronique de Savoye, La Fontaine de Siloé, coll. « Les Savoisiennes », , 297 p. (ISBN 978-2-90869-795-7, lire en ligne), p. 84-85.
  3. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8621390v