Universal Studios Japan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Universal Studios Japan
Ouverture
Superficie 54 ha
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture Préfecture d'Osaka
Ville Osaka
Propriétaire NBCUniversal
Type de parc Parc à thèmes
Nombre d'attractions Total : 40
Nombre de visiteurs 14,5 millions[1],[2] (2016)
Site web www.usj.co.jp
Coordonnées 34° 39′ 53″ nord, 135° 25′ 59″ est
Géolocalisation sur la carte : Japon (ouest)
(Voir situation sur carte : Japon (ouest))
Universal Studios Japan

Universal Studios Japan (ユニバーサル・スタジオ・ジャパン, Yunibāsaru Sutajio Japan?) est un parc à thèmes japonais situé dans l'arrondissement Konohana-ku d'Osaka. Troisième des parcs d'attractions de Universal Parks & Resorts, il est le premier à ouvrir en dehors des États-Unis, le 31 mars 2001. Il est desservi par la gare de Universal City sur la ligne Sakurajima.

Le parc possède de nombreuses similitudes avec Universal Studios Florida à Orlando, avec notamment plusieurs attractions identiques. Cependant, depuis quelques années, le parc commence à prendre sa propre direction en ouvrant des attractions exclusives plus proches de la demande nippone. Ainsi des héros de manga et des personnages japonais font leur apparition.

Lors de l'année fiscale 2016/2017, le parc accueille un peu plus de 14 millions de visiteurs, une hausse de près de cinq millions en trois ans[3], ce qui en fait alors le quatrième parc d'attractions le plus visité au monde. En septembre 2015, Comcast annonce l'acquisition pour 1,5 milliard de dollars de 51 % de Universal Studios Japan[4],[5].

Zones thématiques[modifier | modifier le code]

Le parc combine des attractions du catalogue d'Universal Studios et Islands of Adventures de Floride tout en ajoutant des attractions exclusives, parfois sans réel rapport avec des films ou des séries produits par Universal ou ses filiales.

New York[modifier | modifier le code]

Entrée principale du parc.

Le parc recrée l'ambiance de la Big Apple. On y retrouve deux attractions déjà présentes aux États-Unis :

Hollywood[modifier | modifier le code]

Cinéma 4D.

Au cœur d'un Hollywood Boulevard reconstitué, les visiteurs déambulent dans une rue entièrement couverte d'une immense verrière à l'image du parc Tokyo Disneyland avec World Bazaar :

San Francisco[modifier | modifier le code]

Reconstitution de la ville de San Francisco au nord de la Californie, avec une attraction devenue unique depuis sa fermeture en Floride et Californie :

  • Backdraft

Jurassic Park[modifier | modifier le code]

Le parc de Dinosaures, basé sur le film Jurassic Park de Steven Spielberg, avec l'attraction présente dans les autres parcs du groupe :

Snoopy Studios[modifier | modifier le code]

Snoopy Studios.

Exclusivité d'Universal Studios Japan, les visiteurs peuvent aller à la rencontre de Snoopy :

  • Snoopy's Great Race
  • Peppermint Patty's Stunt Slide
  • The Flying Snoopy

Hello Kitty Fashion Avenue[modifier | modifier le code]

Autre exclusivité du parc, basée sur Hello Kitty :

  • Hello Kitty's Cupcake Dream

Sesame Street Fun Zone[modifier | modifier le code]

La zone au thème de 1, rue Sésame se compose de trois sous-zones.

Elmo's Imagination Playland :

  • Elmo's Bubble Bubble
  • Abby's Magical Party
  • Moppy's Lucky Dance Party
  • Big Bird's Big Nest
  • Grover's Construction Company
  • Bert and Ernie's Wonder-The Sea

Sesame Central Park :

  • Sesame's Big Drive
  • Big Bird's Climbing Nest
  • Abby's Magical Tree
  • Abby's Magical Garden
  • Water Garden
  • Cookie Monster Slide
  • Ernie's Rubber Duckie Race

Sesame Street Plaza :

  • Elmo's Little Drive
  • Big Bird's Big Top Circus

Lagoon[modifier | modifier le code]

Situé au cœur du parc, cette zone permet d'accueillir régulièrement des spectacles visibles tout autour du parc.

Water World[modifier | modifier le code]

Présenté à l'identique des parcs aux États-Unis :

Amity Village[modifier | modifier le code]

Sous la partie San Francisco, on y retrouve l'attraction basée sur les Dents de la mer de Steven Spielberg :

The Wizarding World of Harry Potter[modifier | modifier le code]

La zone, inaugurée en 2014, comprend deux attractions :

Zone en construction[modifier | modifier le code]

En mai 2015, Universal Parks & Resorts annonce un partenariat avec Nintendo pour créer de nouvelles attractions. En mars 2016, Universal Studios Japan et Nintendo annoncent qu'une nouvelle zone à thème Nintendo sera rattachée au parc en 2020, à temps pour les Jeux olympiques d'été de Tokyo 2020 avant l'annonce de leur report.

40 milliards de yens sont investis pour le projet, financé par Universal. La zone mettra en vedette de nombreuses attractions sur le thème de la franchise Super Mario, ainsi que d'autres personnages de Nintendo. Une zone orientale du parc, actuellement utilisée pour les événements, est confirmée comme étant l'emplacement de ce nouveau développement.

Anciennes attractions[modifier | modifier le code]

Les anciennes attractions du parc sont :

  • La zone Western, avec The Wild Wild Wild West Stunt Show et le spectacle Animal Actors, est modifiée pour devenir Land of Oz en 2006.
  • La zone Land of Oz est fermée en 2011 avec Wicked, Toto & Friends et Magical Oz-Go-Round.
  • E.T. Adventure ferme en 2009 et est remplacé par Space Fantasy: The Ride.
  • Back to the Future: The Ride ferme en 2016 dans la zone de San Francisco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) TEA / Aecom, « 2013 Theme Index & Museum Index: The Global Attractions Attendance Report », sur Aecom, (consulté le 5 décembre 2014), p. 7 [PDF]
  2. (en) TEA / Aecom, « 2016 Theme Index & Museum Index: The Global Attractions Attendance Report », sur Aecom, (consulté le 21 février 2016), p. 6 [PDF]
  3. Universal Studios Japan - Le 18 avril 2014 - 49e ligne, "Universal Studios Japan received an annual 10 million visitors" (en)
  4. (en) Emi Emoto, « Comcast buys majority stake in Universal Studios Japan for $1.5 billion », sur Reuters, (consulté le 29 septembre 2015)
  5. (en) Tesun Oh, Monami Yui, « Comcast Will Buy 51% Stake in Universal Studios Japan for $1.5 Billion », sur Bloomberg, (consulté le 29 septembre 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :