Universal Studios Dubailand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Universal Studios Dubailand
Ouverture Projet abandonné
Domaine Dubaïland
Superficie 190 ha
Pays Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Émirat Dubaï
Ville Dubaï
Propriétaire Dubai Holding
Type de parc Parc à thème
Nombre d'attractions Total : 12
Nb de montagnes russes : 4
Nb d'attractions aquatiques : 2
Coordonnées 25° 03′ 33″ nord, 55° 23′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Émirats arabes unis

(Voir situation sur carte : Émirats arabes unis)
Universal Studios Dubailand

Universal Studios Dubailand est un projet, maintenant abandonné, de parc à thème Universal à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Il faisait partie du complexe de loisir Dubaïland. Le projet est né en juillet 2008 et est arrêté en août 2014. Le 27 octobre 2016, le projet est officiellement annulé[1].

Développement[modifier | modifier le code]

Universal Studios Dubailand représente un investissement de plus de huit milliards de dirhams (2,2 milliards de dollars américains) réalisé par Universal Studios et Tatweer (filiale de Dubai Holdings). Le projet du parc est annoncé le 30 avril 2007 avec une estimation de cinq millions de visiteurs annuels et une fin des travaux planifiée en 2010. Il démarre le 27 juillet 2008[2] avec la construction d'une grande arche représentant la porte dans le style d'Universal Studios ainsi que des travaux visibles sur la lagune centrale du parc et sa limite[3]. La crise financière de 2008-2009 oblige les développeurs à retarder la construction du parc et à repousser l'ouverture jusqu'au premier trimestre 2012[4],[5].

À la mi-2011, la seule preuve publique du projet est une porte qui mène au local d'Universal Studios à côté du Dubai Outlet Mall. L'identité du projet de Dubaï n'est pas claire, Tatweer ayant été dissoute à la mi-2010 et la plupart de ses actifs ayant été transférés vers TECOM ou des autres membres de Dubai Holdings. En avril 2011, Universal s'est entretenu une nouvelle fois avec les officiels de Dubaï afin de finir le parc Universal. En 2012, il est annoncé que le parc en développement Mohammed bin Rashid City sera mis en place en collaboration avec Universal Studios et comprendra plus de 100 nouveaux hôtels[6].

En novembre 2012, le leader de Dubaï, Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum annonce le renouvellement de projets de constructions à grande échelle comme Dubailand à la périphérie de Dubaï, dont la construction du plus grand centre commercial du monde[7][8]. Il déclare également que ce centre commercial mettrait en vedette un centre de divertissement familial Universal Studios.

En août 2014, le projet Universal Studio Dubailand est abandonné et déplacé au projet Mohammed bin Rashid City. Les bureaux d'Universal Dubailand, le lac ainsi que l'ornement de l'immense porte sont alors détruits.

Le 27 octobre 2016, le projet est officiellement annulé[1],[9],[10].

Zones du parc[modifier | modifier le code]

Hollywood[modifier | modifier le code]

La zone devait ressembler à celle d'Hollywood Universal Studios Florida et comprendre un bâtiment el’s Diner comme en Floride et Singapour. La chaîne de restauration Planet Hollywood est pensée pour être le plus grand restaurant de la zone.

New York[modifier | modifier le code]

Cette zone devait comprendre un spectacle en plein air des Blues Brothers, un spectacle intérieur d'Hooray for Bollywood et un parcours scénique sur le thème de Ghostbusters.

Surf City[modifier | modifier le code]

Zone thématique comprenant une promenade et une plage pour enfants où devait figurer Coaster Nuthouse de Woody Woodpecker, un château de sable sur le thème carrousel et Frantic Freeway.

Epic Adventures[modifier | modifier le code]

Epic Adventures fut la zone de Jurassic Park Rapids Adventure, d'un nouveau duel de montagnes russes King Kong et la présentation de Waterworld.[réf. nécessaire]

Legendary Heroes[modifier | modifier le code]

Legendary Heroes devait accueillir un coaster intérieur Revenge of the Mummy[11], le huitième voyage de Sinbad, une aire de jeu avec balle en mousse et également King Tot's Oasis (une aire de jeux d'eau).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Dubai's plan for Universal Studios theme park 'scrapped' », sur Arabian Business, (consulté le 27 juin 2017)
  2. « Groundbreaking at Universal Studios Dubailand »
  3. (en) Stefan Zwanzger, « Universal Studios Dubailand », sur thethemeparkguy.com, (consulté le 27 juin 2017)
  4. Suzanne Fenton, « Job cuts on the rise in Dubai », sur www.gulfnews.com, (consulté le 19 janvier 2009)
  5. Zachary Wilson, « Universal Studios Dubailand: A Case Study on the Rise and Fall of Dubai », Associated Press, (consulté le 11 janvier 2013)
  6. (en) « Dubai's Mohammed Bin Rashid City: Collaboration with Universal Studios, over 100 hotel facilities », sur emirates247.com, (consulté le 27 juin 2017)
  7. (en) « Dubai, buy, buy: Gulf state starts to build again », sur http://www.independent.co.uk,
  8. (en) « Dubai plans world’s largest mall », sur http://www.nydailynews.com,
  9. (en) James Morgan, « Universal Studios Dubailand officially scrapped », sur constructionweekonline.com, (consulté le 27 juin 2017)
  10. (en) Thomson Reuters, « Exclusive: Dubai Holding, Universal Studios confirm Dubailand theme park no longer going ahead », sur zawya.com, (consulté le 27 juin 2017)
  11. (en) « Universal Studios Dubailand consulté le=19 juin 2010 », Screamscape

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Dubaïland