Carolco Pictures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carolco Pictures
Description de l'image Carolco.jpg.
Création 1976
Dates clés 1996 : faillite de la société
2015 : relance par Alex Bafer
Fondateurs Mario Kassar
Andrew G. Vajna
Siège social Drapeau États-Unis
Direction Alex Bafer
Mario Kassar
Activité Production audiovisuelle
Produits films, téléfilms
Site web carolcopictures.com

Carolco Pictures Inc. est une société de production cinématographique américaine indépendante qui a fait faillite en 1995.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

La société a été fondée par deux investisseurs du cinéma, Mario Kassar et Andrew Vajna sous le nom d'« Anabasis Investments » en 1982. Leur but est alors de créer une nouvelle société de production, indépendante des « majors ».

Premiers succès[modifier | modifier le code]

L'un des premiers films produits par Carolco est Rambo en 1982 suivi par Rambo 2 : La Mission en 1985 avec Sylvester Stallone (qui signa par la suite un contrat pour dix films avec la société).

Terminator[modifier | modifier le code]

Grâce au succès de ces deux films, Carolco peut acheter les droits de la franchise Terminator à la compagnie Hemdale Film Corporation. Elle engage à nouveau James Cameron (qui a également travaillé sur le script de Rambo 2 : La Mission) et Arnold Schwarzenegger pour réaliser et interpréter Terminator 2 : Le Jugement dernier (sorti en 1991) qui devient le plus gros succès de cette année et également celui de la société Carolco.

Parmi les autres films de Carolco on trouve également Extrême préjudice, Angel Heart, Cliffhanger : Traque au sommet (Cliffhanger), The Doors, Total Recall, Chaplin, Basic Instinct, L'Aigle de fer 2, et Stargate.

1995 : L'île aux pirates puis la faillite[modifier | modifier le code]

Carolco acquiert ensuite plusieurs compagnies actives dans la production et la distributions d'émissions et de séries de télévision. La société tente d´acquérir les droits de Spider-Man, sans succès. L'échec commercial de L'île aux pirates en 1995 provoque la faillite de la société et sa fermeture peu de temps après.

Après la disparition de la société ses droits ont été rachetés en grande partie par StudioCanal pour le cinéma et par CBS Paramount Television pour la télévision, à l'exception de quelques films.

2015 : la renaissance[modifier | modifier le code]

En janvier 2015, Mario Kassar annonce le retour de Carolco. Le producteur vient alors de se joindre à l’équipe de l'entreprise Brick Top Productions. Cette dernière avait acquis la marque de commerce « Carolco Pictures ». Elle décide de ressusciter le studio « culte », en plus de changer son nom légal pour celui de Carolco Pictures[1]. La société annonce travailler sur le film Audition réalisé par Richard Gray et remake du film japonais du même nom sorti en 1999[2],[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Film de Carolco Pictures.

Télévision[modifier | modifier le code]

C-2 Pictures[modifier | modifier le code]

En 2002, les fondateurs de Carolco créent C-2 Pictures. La première production de la société est le film Espion et demi (2003) avec Eddie Murphy et Owen Wilson. Les deux producteurs relancent ensuite la franchise Terminator avec le film Terminator 3 : Le Soulèvement des machines, ainsi qu'avec des jeux vidéos Terminator 3 : la Guerre des machines et Terminator 3: Redemption[5] et même une série télévisée, Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor (2008-2009). Entre temps, C-2 Pictures produit Basic Instinct 2 (2006), suite de Basic Instinct (1992). L'activité de la société s'arrête en 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Iconic Film Name Carolco Pictures Returns for First Time in 20 Years », sur BrickTopProductions.com,‎ (consulté le 5 avril 2015)
  2. « Carolco Pictures renaît de ses cendres!! », sur Ciné masculin.com,‎ (consulté le 5 avril 2015)
  3. « Carolco Pictures : Le célèbre studio renait de ses cendres », sur Eklecty-city.fr,‎ (consulté le 5 avril 2015)
  4. Également connu sous le titre L'Exorciste en folie
  5. Voir l'article Jeux vidéo Terminator

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]