Stoney (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stoney.
Stoney
Isga iʔabi
Pays Canada
Région Alberta
Nombre de locuteurs 2 300[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 sto
IETF sto
Carte
Image illustrative de l'article Stoney (langue)

Le stoney (ou stony ou, autonyme, nakoda) est une langue siouane parlée dans cinq réserves de l'Alberta situées au pied des Montagnes Rocheuses, entre Calgary et Edmonton, au Canada[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Le stoney fait partie de la chaîne dialectale dakota dont il constitue l'extrémité occidentale. Ce dialecte est souvent présenté comme étant très proche de l'assiniboine. Cette confusion est accentuée par l'usage contemporain, en Alberta du terme « stoney » pour désigner les Assiniboines[3].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Le stoney est le plus divergent phonologiquement de tous les dialectes dakota. Il n'est pas mutuellement intelligible avec l'assiniboine[4].

Le stoney se différencie des autres dialectes dakota par un certain nombre d'innovations phonologiques[3]:

  • Les occlusives et l'affriquée glottalisées, [], [], [], [t͡ʃʾ], se sont fondues dans la série des aspirées.
  • Les fricatives [s] et [z] sont passées à [θ] et [ð].
  • Les fricatives vélaires, [ɣ] et [x], sont devenues pharyngales.
  • La contraction des syllabes.
  • Une tendance à la dénasalisation des voyelles.
  • Des changements d'accentuation.

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

Le vocabulaire diverge de celui des autres dialectes : assiniboine kukúša mais stoney wįktoktón, cochon ; assiniboine čhóthąka, yankton-yanktonai mázakhą mais stoney iyúptąhą, fusil. Le mot dakota mázaska, argent, est remplacé en stoney par šuniyá, emprunté au cri[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Parks et DeMallie, 1992, p. 249.
  3. a et b Parks et DeMallie, 1992, p. 250.
  4. Parks et DeMallie, 1992, p. 249 pour qui il s'agit d'une langue émergente.
  5. Comparaisons de Parks et deMallie, 1992, p. 250.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Parks, Douglas R.; et DeMallie, Raymond J. , Sioux, Assiniboine and Stoney Dialects: A Classification, Anthropological Linguistics, Special Issue, Florence M. Voegelin Memorial Volume, Vol. 34:1-4, pp. 233-256, 1992.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Wikipédia en Stoney (langue) dans l'Incubateur de Wikimedia.