Traité numéro 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Canada image illustrant l’histoire image illustrant les Nord-Amérindiens
Cet article est une ébauche concernant le Canada, l’histoire et les Nord-Amérindiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Traité numéro 7 (Traité no 7) est le septième et dernier accord conclu entre le gouvernement du Canada et les tribus amérindiennes de la Terre de Rupert, à la suite de l'acquisition de ces territoires par la Confédération canadienne en 1870. Signé le à Blackfoot Crossing (en) par les commissaires David Laird et James Farquharson Macleod et des chefs de tribus du Sud de l'actuelle province d'Alberta (Siksikas, Gens-du-sang, Pikunis, Tsuu T'ina, Stoneys et Assiniboines), il établit pour chaque tribu les territoires qui leur sont réservés et le versement ponctuel ou périodique de marchandises et de sommes d'argent, en échange de la cession des territoires de chasse dont ils étaient propriétaires et de la reconnaissance des lois du gouvernement du Canada.

Commémoration[modifier | modifier le code]

Site de la signature du Traité numéro 7.

Le site de la signature du traité no 7, qui est situé dans la réserve de Siksika 146, a été désigné lieu historique national du Canada le 26 mai 1925[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lieu historique national du Canada Traité-Nº 7 », Annuaire des désignations patrimoniales fédérales, sur Parcs Canada (consulté le 9 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]