Stéphane Guivarc'h

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stéphane Guivarc'h
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (45 ans)
Lieu Concarneau (France)
Période pro. 1989 - 2002
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1984-1989 Drapeau : France Brest Armorique
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1989-1991 Drapeau : France Brest Armorique 016 0(2)
1991-1995 Drapeau : France EA Guingamp 131 (79)
1995-1998 Drapeau : France AJ Auxerre 084 (50)
1996-1997 Drapeau : France Stade Rennais 045 (30)
1998 Drapeau : Angleterre Newcastle United 004 0(1)
1998-1999 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 014 0(5)
1999-2001 Drapeau : France AJ Auxerre 068 (30)
2001-2002 Drapeau : France EA Guingamp 012 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
- Drapeau : France France D2 001 0(0)
1997-1999 Drapeau : France France 014 0(1)
2007 Drapeau : Bretagne Bretagne 001 0(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2007-2011 Drapeau : France US Trégunc
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Stéphane Guivarc'h, né le 6 septembre 1970 à Concarneau (Finistère), est un footballeur international français évoluant au poste d'attaquant au niveau professionnel entre 1989 et 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts à Brest (1984-1991)[modifier | modifier le code]

Stéphane Guivarc'h naît à Concarneau. Son père est aussi footballeur, il évolue comme attaquant en Promotion d'Honneur (niveau régional)[1].

Stéphane arrive au centre de formation du Brest Armorique à l'âge de 14 ans[2]. Il remporte la Coupe Gambardella[1] en 1990 et inscrit un but lors de la finale remportée face à Grenoble (3-1). Il effectue ses débuts professionnels au sein du club finistérien à vingt ansBrest Armorique où il passe deux saisons en D1 (9 matchs disputés en 1989 et 1991), puis six mois en D2 (1 but en 6 matchs) avec la perte par le club de son statut professionnel et la dispersion de l'effectif en décembre 1991.

Révélation à Guingamp (1991-1995)[modifier | modifier le code]

Stéphane Guivarc'h rejoint alors un autre club breton de D2 : l'EA Guingamp où il s'affirme comme un buteur prolifique (28 buts en 46 matchs de décembre 1991 à mai 1993). À l'issue de la saison 1993, Guingamp est relégué en National. Grâce à ses 28 buts en 33 rencontres, Guivarc'h est l'un des grands artisans de la remontée du club en D2 dès 1994. En 1994-1995, avec 23 buts en 41 matchs, Guivarc'h réalise une nouvelle brillante saison, ce qui lui vaut d'être élu meilleur joueur de D2 par le magazine France Football et d'être recruté par Guy Roux et l'AJ Auxerre.

Confirmation avec Rennes puis Auxerre (1995-1998)[modifier | modifier le code]

Avec l'AJA, Guivarc'h découvre enfin la première division de façon durable, à 24 ans. Mais il arrive de Guingamp avec un trait de fracture au péroné mal décelé. Et malgré un bon départ en championnat avec deux buts lors des trois quatre journées, cette blessure l'éloigne des terrains. À son retour, Lilian Laslandes s'est imposé comme titulaire et l'équipe, qui tourne bien, est première au classement. À part quelques matchs de Coupes de la Ligue et de France, Guivarc'h passe la saison sur le banc. Pourtant, il marque quasiment à chaque matchs sur le terrain et est considéré comme Champion de France. N'ayant pas joué la finale de Coupe de France, il ne se voit pas attribué la victoire du trophée[1].

Pour se relancer, Guivarc'h est prêté au Stade Rennais pour la saison suivante. Malgré le fait de lutter pour le maintient, il retrouve le plaisir de jouer et, surtout, termine meilleur buteur de D1 avec 22 réalisations. Durant la saison, l'Inter Milan l'approche et les dirigeants auxerrois sont d'accord pour le laisser partir, mais Rennes refuse de mettre fin au prêt. À la fin de la saison, il ne souhaite pas retourner à l'AJA. Mais après des discussions avec Guy Roux, les deux hommes se mettent d'accord[1].

Guy Roux le réintègre dans son effectif pour la saison 1997-1998. Il est élu « meilleur sportif breton » de l'année 1997 par le Télégramme de Brest[1]. En grande confiance, sa saison s'avère excellente (32 matchs, 21 buts) puisque non seulement Stéphane conserve son titre de meilleur buteur de D1 mais termine également meilleur buteur de la Coupe Intertoto 1998 (10 buts), de la Coupe UEFA 1998 (7 buts) et de la Coupe de la Ligue 1998 (7 buts) soit un total de quarante-cinq buts cette année-là. Stéphane goûte aussi aux joies de l'équipe de France.

Une délicate aventure à l'étranger (1998-1999)[modifier | modifier le code]

La période auxerroise conclue par la Coupe du monde est le sommet de la carrière de Guivarc'h. La suite est en effet un lent déclin. Transféré à Newcastle, pour un peu plus de 30 millions de francs (somme très importante pour un transfert à l'époque), il éprouve les pires difficultés à s'y imposer (blessures à la cheville, concurrence, limogeage de l'entraîneur qui l'avait fait venir, mise à l'écart...). Son passage en Premier League ne reste pas dans les mémoires (4 matchs, 1 but). Après seulement quelques semaines à Newcastle, Guivarc'h tente de faire rebondir sa carrière aux Glasgow Rangers, où il retrouve notamment le gardien de but Lionel Charbonnier, son ancien coéquipier de l'AJ Auxerre et de l'équipe de France. Pour son premier match, Stéphane reçoit un accueil des plus chaleureux, les supporters entonnant la Marseillaise pour saluer son entrée en jeu. Pour son premier match à Ibrox Park, Guivarc'h inscrit d'ailleurs un doublé. Miné par des blessures à répétition (dues à sa première blessure à la cheville contractée à Newcastle et à un retour trop tôt à la compétition) il ne joue pas en Écosse en étant au meilleur de sa forme, mais remporte quand même le Championnat d'Écosse en 1999 (5 buts en 14 matchs). Cette expérience peut malgré tout, au vu du statut de « champion du monde » du joueur, être considérée comme étant un échec sportif.

En 2009, il est désigné par le Daily Mail[3] comme étant le pire attaquant qu'ait connu la Premier League.

En équipe nationale (1997-1999)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1996-1997, Stéphane Guivarc'h inscrit but sur but avec le Stade rennais mais n'est pas retenu par Aimé Jacquet. Le joueur accuse le coup et vit mal la situation tout en continuant à travailler et marquer. Après avoir décroché le titre de Meilleur buteur de D1 français, il connaît sa première sélection le 11 octobre 1997 contre l'Afrique de Sud (2-1)[1]. Il inscrit à cette occasion son premier et unique but avec les Bleus en égalisant d'un tir croisé de 20m à droite[4].

Sacré deux fois consécutivement meilleur buteur du Championnat de France en 1997 et 1998, Stéphane Guivarc'h décroche logiquement sa place dans la liste des 22 pour la Coupe du monde 1998. Mais il ne se montre pas à la hauteur de sa réputation de goleador. Titularisé lors du premier match face à l'Afrique du Sud, il se blesse rapidement et ne dispute jamais un match en entier durant la compétition. Souvent isolé en première ligne, il connaît beaucoup d'échec et n'inscrit aucun but malgré une grande application et un souci constant du collectif[5]. Il ne retrouve le terrain que lors du dernier match de poule contre le Danemark en entrant en cours de jeu. Également titulaire lors de la finale contre le Brésil, Guivarc'h, qui conduit l'attaque française, rate successivement trois occasions de but.

Il connaît sa dernière sélection le 13 novembre 1999 et la réception de la Croatie en match amical (3-0)[6].

Retour et fin en France (1999-2002)[modifier | modifier le code]

Après cette expérience étrangère plutôt mitigée, Stéphane Guivarc'h revient à l'AJ Auxerre, pour la même somme que son transfert de départ, c'est-à-dire aux alentours de 30 millions de francs. Guy Roux avait appelé Stéphane pour qu'il revienne en France afin qu'il retrouve son niveau mais également pour qu'il apporte son expérience aux jeunes joueurs d'alors (la génération des Cissé, Kapo, Mexès, Boumsong...). Son retour est prometteur, puisqu'il prend rapidement la tête du classement des buteurs de Division 1. Cette forme lui permet d'être rappelé par Roger Lemerre en équipe de France. Il connaît contre la Croatie sa dernière sélection avec les Bleus le 13 novembre 1999 (il sera une dernière fois convoqué pour le match du 23 février 2000 contre la Pologne, mais il ne rentrera pas en jeu).

L'année 2000 est difficile pour Guivarc'h. Il marque moins, voire plus du tout, et voit poindre l'émergence du jeune attaquant auxerrois Djibril Cissé. Malgré son statut de capitaine, il est relégué à la fin de l'exercice 2000-2001 sur le banc des remplaçants. Si sa troisième expérience auxerroise aura été moins prolifique que la précédente, Guivarc'h aura inscrit tout de même 25 buts en 60 matchs pour le club bourguignon.

Son avenir n'étant plus dans l'Yonne, Guivarc'h retrouve à l'été 2001 le club qui l'a fait connaître, à savoir Guingamp. Mais l'expérience est de courte durée, puisque rapidement, l'ancien attaquant des Bleus se blesse grièvement (11 matchs, 1 but en championnat). Diminué par une blessure récurrente au cartilage du genou, il ne retrouvera jamais la compétition de haut niveau. Il met alors fin à sa carrière professionnelle à l'issue de la saison 2001-2002.

Au début de sa retraite sportive, Stéphane Guivarc'h collabore avec le service des sports de Canal+ en tant que consultant. Il intègre en parallèle le staff technique de l'En Avant de Guingamp. Il prête également sa voix dans le jeu vidéo Pro Evolution Soccer 3 pour commenter les matchs.

Reconversion[modifier | modifier le code]

En mai 2007, il s'engage avec le club de Trégunc (Promotion d'honneur), le club de ses débuts situé dans la Ligue de Bretagne, pour y commencer sa carrière d'entraîneur. Il fait monter le club en division régionale d'honneur puis en division supérieure régionale en 2009.

Le , il est nommé président de l'US Trégunc à la suite de la démission de Stéphane Floch[7]. Guivarc'h cumulera ainsi les fonctions de président et d'entraîneur.

Aujourd'hui[Quand ?], Stéphane Guivar'ch est commercial dans la vente de piscines et de produits de balnéothérapie[8].

Style de jeu : buteur complet[modifier | modifier le code]

Stéphane Guivarc'h est un attaquant capable de marquer des deux pieds comme de la tête. Il est obsédé par le fait de marquer et gros travailleur à l'entraînement. Lors de son premier passage à l'AJ Auxerre, il demande à Guy Roux de lui accorder du « rab » après l'entraînement pour travailler ses frappes, centres des deux pieds et coups francs. Un temps réticent car estimant que prolonger la séance signifie que le joueur n'a pas tout donné pendant la séance, Roux finit par lui accorder. En match, il rate rarement le cadre. Guivarc'h a pour modèle Marco van Basten et Jean-Pierre Papin[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Stéphane Guivarc'h au 17 janvier 2015[9]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B C M B M B M B
1989-1990 Drapeau de la France Brest Armorique D1 1 0 - - - - - - - 1 0
1990-1991 Drapeau de la France Brest Armorique D1 8 0 1 0 - - - - - 9 0
Sous-total 9 0 1 0 - - - - - 10 0
1991-1992 Drapeau de la France EA Guingamp D2 12 3 3 3 - - - - - 15 6
1992-1993 Drapeau de la France EA Guingamp D2 33 14 2 0 - - - - - 35 14
1993-1994 Drapeau de la France EA Guingamp National 33 25 3 3 - - - - - 36 28
1994-1995 Drapeau de la France EA Guingamp D2 41 23 4 4 - - - - - 45 27
Sous-total 114 68 12 10 - - - - - 126 78
1995-1996 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 23 3 6 1 C3 2 0 - - 31 4
1996-1997 Drapeau de la France Stade rennais (prêt) D1 36 22 5 4 CI 4 4 - - 45 30
Sous-total 36 22 5 4 - 4 4 - - 45 30
1997-1998 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 32 21 5 8 CI+C3 16 17 10 1 63 47
août-nov 1998 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United PL 4 1 - - - - - 3 0 7 1
Sous-total 4 1 - - - - - 3 0 7 1
1998-1999 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers SPL 14 5 - - - - - - - 14 5
Sous-total 14 5 - - - - - - - 14 5
1999-2000 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 32 14 - - - - - 1 0 33 14
2000-2001 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 28 11 2 1 CI 6 4 - - 36 16
Sous-total 115 49 19 19 - 24 21 10 1 168 90
2001-2002]] Drapeau de la France EA Guingamp D1 11 1 1 0 - - - - - 12 1
Sous-total 11 1 1 0 - - - - - 12 1
Total sur la carrière 307 146 32 24 - 28 25 14 1 381 196

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Équipe de France[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions Personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Thierry Hubac & Alain Gadoffre, « Interview : Stéphane Guivarc'h », Onze Mondial, no 109,‎ , p. 70-75 (ISSN 0995-6921)
  2. Nicolas Carnec, « Guivarc'h : entre Brest et Rennes, son coeur balance », in Ouest-France.
  3. « Guivarc'h, pire attaquant de la Premier League, selon le Daily Mail »
  4. « France-AfSud, 11/10/1997 », sur fff.fr (consulté le 6 janvier 2016)
  5. « Champions du monde 1998 : Stéphane Guivarc'h », Onze Mondial, no 115,‎ , p. 37 (ISSN 0995-6921)
  6. Fiche de Stéphane Guivarc'h sur le site de la FFF
  7. Trégunc. Stéphane Guivarc'h, nouveau président de l'US Trégunc, www.ouest-france.fr, 30 novembre 2012.
  8. Reportage 100 % Mag sur M6 datant du 28 juin 2010
  9. « Statistiques de Stéphane Guivarc'h », sur footballdatabase.eu