Georg Tripp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tripp.
Georg Tripp
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (76 ans)
Lieu Marbourg (Allemagne)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
-1962 Drapeau : République fédérale d'Allemagne VfL Marburg 00- 0(-)
1962-1963 Drapeau : République fédérale d'Allemagne 1.FC Cologne 00- 0(-)
1963-1966 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Kickers Offenbach 00- 0(-)
1966-1969 Drapeau : République fédérale d'Allemagne 1.FSV Mayence 05 00- 0(-)
1969-1971 Drapeau : France FC Metz 021 0(4)
1970-1971 Drapeau : France CS Sedan-Ardennes 018 0(2)
1971-1972 Drapeau : France Olympique avignonnais 032 (16)
1972-1973 Drapeau : France AS Angoulême 035 0(9)
1973-1976 Drapeau : France Stade lavallois 112 (60)
2016- Drapeau : France CFC 00
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Georg Tripp, né le 18 mars 1941 à Marbourg (Allemagne), est un footballeur allemand devenu entraîneur. Il a évolué comme attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une carrière en Allemagne qui a culminé au 1.FSV Mayence 05, il est allé jouer en France à partir de 1970. Puissant, déterminé, il marqua une soixantaine de buts pendant ses trois saisons au Stade lavallois de Michel Le Milinaire dont il fut l'un des principaux artisans de la montée en D1 du club en 1976[1]. Depuis les années 1990, il vit en Afrique et a entraîné notamment les équipes du Sénégal et du Burkina Faso. La Bundesliga l'a envoyé à plusieurs reprises dans des clubs en Afrique. Il a joué et entraîné dans de nombreux pays. En France, il a emmener son équipe jusqu'à la finale de la coupe de France. Aujourd'hui, il entraîne l'équipe du Cosnois Football club.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Jouneaux, Le Stade lavallois, une histoire, Siloë, 1994, p. 216.
  2. Fiche de Georg Tripp sur footballdatabase.eu