Seydou Koné (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seydou Koné.

Seydou Koné
Image illustrative de l’article Seydou Koné (football)
Biographie
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance (36 ans)
Lieu Abidjan (Côte d'Ivoire)
Taille 1,79 m (5 10)
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1996-1998 Drapeau : Côte d'Ivoire Vallée AC d'Ajdane
1998-1999 Drapeau : Côte d'Ivoire Sabé Sports
1999-2000 Drapeau : Qatar Al-Rayyan SC
2000-2002 Drapeau : Côte d'Ivoire ASEC Mimosas
2002-2007 Drapeau : Burkina Faso RC Kadiogo
2007-2009 Drapeau : Roumanie FC Botoșani 020 (11)
2008-2009 Drapeau : Roumanie Inter Curtea de Argeș
2009-2010 Drapeau : Portugal União de Leiria 003 0(1)
2010-2011 Drapeau : France Pau FC 030 (22)
2011-2013 Drapeau : France Nîmes Olympique 059 (32)
2013-2014 Drapeau : France ES Uzès Pont du Gard 014 0(6)
2014 Drapeau : France FC Istres 010 0(2)
2014-2016 Drapeau : France Chamois niortais 072 (24)
2016-2017 Drapeau : France Stade lavallois 016 0(1)
2017 Drapeau : France CA Bastia005 0(0)
2018 Drapeau : France SC Manduel
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 10 septembre 2017

Seydou Koné, né le à Abidjan, est un footballeur ivoirien évoluant au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Il fait ses premiers pas en tant que buteur en D3 ivoirienne au Vallée Athlétique Club d'Adjane. Après la montée en D2, il rejoint deux saisons plus tard le Sabé Sports de Bouna en D1 ivoirienne.

Départ dans le Golfe Persique[modifier | modifier le code]

Seydou a effectué un rapide passage au Koweït puis au Qatar au début de sa carrière avant de retourner en Côte d'Ivoire.

Retour en Afrique[modifier | modifier le code]

À son retour du Golfe Persique, il s'engage avec l'ASEC Abidjan dirigé à l'époque par Patrick Liewig où il restera durant deux saisons au club et termine deuxième meilleur scoreur du championnat ivoirien. Cependant, faute d'un faible temps de jeu, il quitte le club en 2002 pour le Rail Club de Kadiogo au Burkina Faso, un club d'Ouagadougou. Il y restera jusqu'en 2007 avant de tenter l'aventure en Europe.

Arrivée en Europe en Roumanie[modifier | modifier le code]

Il signe en 2007 en D2 roumaine au FC Botoșani puis à l'Internațional Curtea de Argeș en D1 roumaine en 2008-2009. La saison suivante, il rejoint la D1 portugaise et l'UD Leiria, une expérience non concluante pour l'attaquant ivoirien. Il ne reste que six mois au Portugal et quitte le club faute de temps de jeu. Seydou voulait même arrêter sa carrière et rentrer au pays.

Signature en France[modifier | modifier le code]

C'est alors que Christian Duraincie, un de ses anciens entraineurs qu'il a connu au Burkina Faso, directeur financier de Créteil le fait venir s'entrainer à l'US Créteil-Lusitanos. Alors qu'il devait signer pour la saison suivante avec le club cristolien, l'affaire ne se concrétise pas et le joueur quitte Créteil. En 2010-2011, Duraincie est nommé directeur général du Pau FC et convainc Seydou de signer en amateurs au club. Ce dernier accepte de tenter l'aventure en amateurs et quitte le professionnalisme à 28 ans. Il débute donc en France au Pau Football Club en Championnat de France amateur de football lors de la saison de 2010-2011. Classé 3e de son groupe à l'issue de la saison avec son club, et manquant de peu l'accession en National, il termine néanmoins meilleur buteur de l'ensemble des groupes de CFA avec 22 réalisations[1].

Courtisé à l'issue de sa flamboyante saison[2], il choisit de rallier le Nîmes Olympique, tout juste relégué de Ligue 2, pour la saison de National 2011-2012[3]. Chez les crocos, il réalise de nouveau une excellente saison et claque 21 réalisations en championnat s'appropriant une fois de plus la place de meilleur buteur de sa division[4]. Mieux, l'équipe termine à la 1re place, validant son billet pour la saison de Ligue 2 2012-2013. En Ligue 2, pourtant, Koné est moins à l'aise. Si l'équipe brille sous les ordres de Victor Zvunka, il joue seulement 25 matchs en championnat et inscrit 6 réalisations. Arrivé au terme de son bail au Nîmes Olympique en juin 2013, il s'engage alors à l'Entente sportive Uzès Pont du Gard, club de National[5]. L'aventure tourne cependant court puisqu'il rallie le FC Istres alors en Ligue 2 dès janvier lors du mercato hivernal[6].

En difficulté en championnat, il ne parvient pas à éviter la relégation à l'issue de la saison avec une 19e place, et 2 buts inscrits en 10 rencontres[7].

En , il s'engage après un essai concluant pour les Chamois niortais en signant un contrat pour une saison[8]. Il réalise une saison pleine et termine deuxième meilleur buteur du championnat de Ligue 2 avec 15 réalisations au compteur. Son ambition à 32 ans est de connaitre un jour la Ligue 1 et si possible avec Niort. La saison suivante sera plus compliquée personnellement et collectivement puisqu'il n'inscrit que 3 buts en 28 matchs, au terme desquels les Chamois termineront à la 16e place après avoir lutté toute la saison pour le maintien.

Le 1er juin 2016, il s'engage pour deux saisons au Stade lavallois.

Laissé libre par Laval en juin 2017, Seydou Konaté rejoint en janvier 2018 le SC Menduel dont l'équipe première évolue en Division 3 de District dans le département du Gard. L'équipe est dirigée par l'ancien joueur professionnel et international mauritanien Mohamed Benyachou[9].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Seydou Kone au 13 juin 2016
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
2016-2017 Drapeau de la France Stade Lavallois Ligue 2 0 0 0 0 0 0 0 0
Sous-total 0 0 0 0 0 0 0 0
Total sur la carrière 0 0 0 0 0 0 0 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meilleur buteur CFA 2011 sur foot-national.com
  2. Tout le monde s'arrache Koné sur foot-national.com
  3. Koné à Nîmes sur footransferts.com
  4. Koné meilleur buteur du National 2012 sur nimes-olympique.com
  5. Koné à Uzès sur midilibre.fr
  6. Koné à Istres sur foot-national.com
  7. Istres relégué sur francetvsport.fr
  8. « Niort : Sey.Koné a signé », sur sport365.fr, (consulté le 13 juillet 2014)
  9. « Manduel : un nouvel entraîneur au club de foot », MidiLibre.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]