Saison 7 de Futurama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 7 de Futurama
Logo original de la série.

Logo original de la série.


Série Futurama
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Comedy Central
Diff. originale
Nb. d'épisodes 26

Chronologie

Liste des épisodes de Futurama

Cet article présente les épisodes de la septième saison de la série télévisée d'animation américaine Futurama.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

La saison, composée à l'origine de 26 épisodes, qui a été divisée et diffusée en deux parties aux États-Unis, les 13 premiers épisodes font partie de la saison 7 et les 13 suivant de la saison 8.

Épisode 1 : Paternité robot-rative[modifier | modifier le code]

Titre original
The Bots and the Bees (trad. litt. : « Les robots et les abeilles »)
Numéro de production
115 (7-01)
Code de production
7ACV01
Première diffusion
Réalisation
Stephen Sandoval
Scénario
Eric Horsted
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,57 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Bender devient papa.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Not sure if new episode or just rerun of episode I watched drunk ». Il est accompagné d'une image de Fry (tirée de l'épisode 7 de la saison 2 : Le Moins Mauvais des deux), faisant référence au mème internet de Futurama.
Le titre original se réfère à l'expression anglaise « The birds and the bees ».

Épisode 2 : Des mains tendues à bras raccourcis[modifier | modifier le code]

Titre original
A Farewell to Arms (trad. litt. : « Un adieu aux bras »)
Numéro de production
116 (7-02)
Première diffusion
Réalisation
Raymie Muzquiz
Scénario
Josh Weinstein
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,65 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
À la suite de la découverte d'une disque martien annonçant la fin du monde sous Central Park, le président Nixon décide d'envoyer 30 000 terriens sur Mars en pensant pouvoir les sauver. Néanmoins, ce n'est pas la Terre qui va être détruite mais Mars.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Ask your doctor if Futurama is right for you. ».
Le titre original fait référence à la fois à la finalité de l'épisode et au roman d'Ernest Hemingway, L'Adieu aux armes (A Farewell to Arms). De plus, Arms est une anagramme de Mars.
Cet épisode est une parodie de la théorie de la fin du monde de 2012 mais adapté à la manière de Futurama. En effet, l'épisode se passe en 3012, et cette fin du monde est annoncée par un message des Martiens (les prédictions de la fin du monde en 2012 se basant elles-mêmes sur le calendrier Maya).

Épisode 3 : Retour vers 3012[modifier | modifier le code]

Titre original
Decision 3012 (trad. litt. : « Décision 3012 »)
Numéro de production
117 (7-03)
Première diffusion
Réalisation
Dwayne Carey-Hill
Scénario
Patric M. Verrone
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,45 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Leela s'implique dans la campagne présidentielle d'un homme provenant du futur contre le président Nixon.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Made from 100% recycled pixels ».

Épisode 4 : L'affaire est dans le sac[modifier | modifier le code]

Titre original
The Thief of Baghead (trad. litt. : « Le voleur à la tête empaquetée »)
Numéro de production
118 (7-04)
Première diffusion
Réalisation
Edmund Fong
Scénario
Dan Vebber
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,07 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Bender devient Paparazzi tandis que les membres du Planet Express perdent peu à peu leur « force de vie ».
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « If this show's a-rockin', don't come a-knockin' ».
Le titre fait référence au film Le Voleur de Bagdad (The Thief of Bagdad).

Épisode 5 : Zapp End[modifier | modifier le code]

Titre original
Zapp Dingbat
Numéro de production
119 (7-05)
Première diffusion
Réalisation
Frank Marino
Scénario
Eric Rogers
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,10 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Les parents de Leela divorcent à la suite d'une dispute lors de leur quarantième anniversaire de mariage. Le père de Leela en profite pour réaliser ses rêves de surfer tandis que la mère de Leela sort avec Zapp Brannigan.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Cancel / OK ».

Épisode 6 : L'Effet papillon[modifier | modifier le code]

Titre original
The Butterjunk Effect (trad. litt. : « L'effet papi-brouillon »)
Numéro de production
120 (7-06)
Première diffusion
Réalisation
Crystal Chesney-Thompson
Scénario
Michael Rowe
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,19 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Leela et Amy découvrent un nouveau sport de combat sur la lune.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Purveyors of entertainment to her majesty the space queen ».
Le titre original fait référence à la fois à l'effet papillon (The butterfly effect) et au film L'Effet papillon de 2004 avec Ashton Kutcher.

Épisode 7 : Le rasta qui valait trois milliards[modifier | modifier le code]

Titre original
The Six Million Dollar Mon (trad. litt. : « Le mec qui valait six millions »)
Numéro de production
121 (7-07)
Première diffusion
Réalisation
Peter Avanzino
Scénario
Ken Keeler
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,19 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Voyant qu'il est moins efficace qu'un robot, Hermès décide de devenir un cyborg.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « This episode worth 250 Futurama points ».

Épisode 8 : La Saucisse de Bender[modifier | modifier le code]

Titre original
Fun on a Bun (trad. litt. : « Plaisir sur un pain »)
Numéro de production
122 (7-08)
Première diffusion
Réalisation
Stephen Sandoval
Scénario
Dan Vebber
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,01 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Fry s'ennuie à l'Oktoberfest. Saoul, il part avec Bender à la recherche d'un mammouth pour le hacher en saucisses. Mais Fry est pris dans le hachoir.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « 50% more colors than bargain-brand cartoons ».
Le titre original est une expression utilisée pour qualifier le goût de la saucisse entre les deux pains du hot-dog[1].

Épisode 9 : Very Bad Trip[modifier | modifier le code]

Titre original
Free Will Hunting (trad. litt. : « La chasse au libre arbitre »)
Numéro de production
123 (7-09)
Première diffusion
Réalisation
Raymie Muzquiz
Scénario
David X. Cohen
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 0,99 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Bender est relaxé au tribunal car on considère qu'il n'est pas tributaire de son libre arbitre. Bender s'insurge et fera tout pour être reconnu coupable de faits qu'il aura commis de son propre chef.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Warning : do not show to horses ».
Le titre de cet épisode fait référence au film Will Hunting (Good Will Hunting en V. O.) ainsi qu'à Sauvez Willy (Free Willy en V. O.).

Épisode 10 : Il était une fois Farnsworth…[modifier | modifier le code]

Titre original
Near-Death Wish (trad. litt. : « Souhait de Mort imminente »)
Numéro de production
124 (7-10)
Première diffusion
Réalisation
Lance Kramer
Scénario
Eric Horsted
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,18 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Les parents de Farnsworth vont sortir de leur retraite virtuelle.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « There's no bismuth like show bismuth ».
Il y a de nombreuses références aux films Matrix dans cet épisode.
L'étoile de l'agonie (appelée dans la version originale The Near-Death Star) est apparue pour la première fois dans l'épisode 11 de la deuxième saison : Le Clone de Farnsworth.

Épisode 11 : Chasseur mais pas trop[modifier | modifier le code]

Titre original
31st Century Fox
Numéro de production
125 (7-11)
Première diffusion
Réalisation
Edmund Fong
Scénario
Patric M. Verrone
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,35 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Bender devient une proie, quand il sauve un renard robotique convoité par les chasseurs.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Today's episode brought to you by the letter… »

Épisode 12 : Viva Mars Vegas[modifier | modifier le code]

Titre original
Viva Mars Vegas (trad. litt. : « Vive Mars Vegas »)
Numéro de production
126 (7-12)
Première diffusion
Réalisation
Frank Marino
Scénario
Josh Weinstein
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,07 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Le Planet Express met en place le casse du siècle pour reprendre leur bien volé par la « mafia robot ».
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Made by hand (and tentacle) ».
Au début de l'épisode, il y a des références au film Very Bad Trip.

Épisode 13 : Naturama[modifier | modifier le code]

Titre original
Naturama (trad. litt. : « Naturama »)
Numéro de production
127 (7-13)
Code de production
7ACV13
Première diffusion
Réalisation
Crystal Chesney-Thompson
Scénario
Eric Rogers (The Salmon)
Michael Saikin (The Pinta Island Tortoise)
Neil Mukhopadhyay (The Elephant Seal)
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,36 million de téléspectateurs (première diffusion)
Résumé détaillé
Le Planet Express est revisité en documentaire sur la vie animale.
Référence(s)
Le gag du sous-titre : « Tell your parents it's educational ».


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Signification de Fun on a Bun » sur Urbandictionary, consulté le 10 août 2012