Saint-Gildas-des-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Saint-gildas-des-bois (fromage).
Saint-Gildas-des-Bois
Église abbatiale de Saint-Gildas.
Église abbatiale de Saint-Gildas.
Blason de Saint-Gildas-des-Bois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Saint-Nazaire
Canton Pontchâteau
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Pont-Château - Saint-Gildas-des-Bois
Maire
Mandat
André Trillard
2014-2020
Code postal 44530
Code commune 44161
Démographie
Gentilé Gildasiens
Population
municipale
3 701 hab. (2014 en augmentation de 7,93 % par rapport à 2009)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 02″ nord, 2° 02′ 14″ ouest
Altitude Min. 1 m
Max. 74 m
Superficie 33,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Saint-Gildas-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Saint-Gildas-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Gildas-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Gildas-des-Bois
Liens
Site web Site officiel de la Commune de Saint Gildas des bois

Saint-Gildas-des-Bois est une commune de l'Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Saint-Gildas-des-Bois dans le département de la Loire-Atlantique.

Saint-Gildas-des-Bois est située à 17 km au sud de Redon.

Les communes limitrophes sont Séverac, Missillac, Pontchâteau, Drefféac et Guenrouet.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village est, à l'origine, Lampridic, mais le bourg naissant de Saint-Gildas supplante le village lorsque le seigneur Simon Ier de La Roche, seigneur de La Roche-Bernard, y implante une abbaye bénédictine « en l'honneur de Dieu tout-puissant et du bienheureux abbé Gildas », en 1026[1].

Le nom de la localité est attesté sous les formes Lampridic en 1026, Sancti Guilde de Nemore en 1126, Sancti Gildasii de Bosco en 1371, Saint Guedas du Boais en 1398, Sancti Gildasii de Nemore en 1453, Saint Guidas en 1630[2].

Le nom actuel de la commune vient de la forêt de pins qui a été plantée sous le règne de Louis-Philippe[3].

En breton, elle a été dénommée Gweltaz-Lambrizig par l'Office de la Langue Bretonne[2], nom sans valeur historique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il semble qu'autrefois elle se soit appelée Saint-Gildas-des-Marais. L'abbaye était alors occupée par des moines. Il y ait fait allusion page 3 du chapitre II du roman « L'Enigme des Blancs-Manteaux », quand Nicolas Le Floch y fait une étape en lors d'une chevauchée d'Angers à Guérande.

Comme ses voisines de l'arrière pays nazairien, Saint-Gildas-des-Bois s'est trouvée prise à la fin de la Seconde Guerre mondiale dans la poche de Saint-Nazaire, ce qui lui valut une prolongation de l'Occupation allemande de 9 mois de plus que le reste de la région (d' au ).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à la statue de Saint Gildas debout dans une niche, tenant de sa main dextre une crosse et de sa senestre un livre ouvert, le tout d'argent.
Commentaires : Brevet d'Hozier.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1795 Hervé Texier   assassiné par les Chouans le 14 juillet 1795 (26 messidor An 3)
14/03/1983 18/03/2001 André Trillard[Note 1] RPR puis UMP vétérinaire
conseiller général de la Loire-Atlantique (1994-1998)
vice-président du conseil général de la Loire-Atlantique (1998-2001)
19/03/2001 2008 Patricia Bertin Divers droite employée de banque
2008 en cours André Trillard[Note 2] UMP vétérinaire
président du conseil général de la Loire-Atlantique (2001-2004)
conseiller général de la Loire-Atlantique (depuis 2004)
sénateur de la Loire-Atlantique (depuis 2001)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le classement établi par l'Insee, Saint-Gildas-des-Bois est une ville isolée multipolarisée. Elle est le centre d'un bassin de vie. Elle fait partie de la zone d'emploi de Saint-Nazaire[4]. Toujours selon l'Insee, en 2010, la répartition de la population sur le territoire de la commune était considérée comme « peu dense » : 93 % des habitants résidaient dans des zones « peu denses » et 7 % dans des zones « très peu denses »[5].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2014, la commune comptait 3 701 habitants[Note 3], en augmentation de 7,93 % par rapport à 2009 (Loire-Atlantique : +6,34 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 258 859 1 239 1 233 1 386 1 474 1 604 1 572 1 714
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 660 1 888 2 132 2 311 2 461 2 502 2 583 2 596 2 677
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 731 2 567 2 546 2 339 2 243 2 104 2 112 2 385 2 551
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
2 659 2 510 2 521 2 997 3 126 3 062 3 204 3 429 3 701
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Les données suivantes concernent l'année 2013. La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27,5 %) est en effet supérieur au taux national (22,6 %) et au taux départemental (22,5 %)[10],[11],[12]. À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,5 %) est supérieur au taux national (51,6 %)[10],[11],[12].

Pyramide des âges à Saint-Gildas-des-Bois en 2013 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
4,0 
6,8 
75 à 89 ans
13,9 
14,8 
60 à 74 ans
14,5 
19,2 
45 à 59 ans
17,6 
20,9 
30 à 44 ans
16,7 
16,6 
15 à 29 ans
13,4 
21,5 
0 à 14 ans
20,0 
Pyramide des âges de la Loire-Atlantique en 2013 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,3 
5,8 
75 à 89 ans
9,1 
13,5 
60 à 74 ans
14,6 
19,6 
45 à 59 ans
19,2 
20,8 
30 à 44 ans
19,6 
19,4 
15 à 29 ans
17,7 
20,5 
0 à 14 ans
18,5 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de la Barillette.
  • Abbaye de Saint-Gildas-des-Bois du XIIe siècle, classée aux monuments historiques[13].
  • Château de la Barillette
  • Chapelle de la Ferme Ecole
  • Communauté des Soeurs de Saint-Gildas-des-Bois
  • Calvaire de Bernugat
  • Lycée Collège Gabriel Deshayes, établissement proposant des filières générales et agricoles. Le lycée fournit également une formation de BTS Gestion et maîtrise de l’eau (GEMEAU).

Gastronomie[modifier | modifier le code]

La commune a donné son nom à un fromage, le saint-gildas-des-bois.

Sports[modifier | modifier le code]

Le , la ville a été le départ de la 10e étape du Tour de France 2013.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu le 12 mars 1989 et le 18 juin 1995.
  2. Réélu en 2014.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]