André Trillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trillard.
André Trillard
Image illustrative de l'article André Trillard
Fonctions
Sénateur de la Loire-Atlantique
En fonction depuis le
Élection
Réélection 25 septembre 2011
Maire de Saint-Gildas-des-Bois
En fonction depuis le
Prédécesseur Patricia Bertin
Successeur Patricia Bertin
Conseiller général du Canton de Saint-Gildas-des-Bois
Prédécesseur Jean Martin de Baudinière
Successeur Colette Fréhel
29e président du conseil général
de la Loire-Atlantique
Prédécesseur Luc Dejoie
Successeur Patrick Mareschal
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Héric (Loire-Atlantique)
Parti politique UMP
Les Républicains

André Trillard est un homme politique français, né le à Héric. Il est membre de l'Union pour un mouvement populaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vétérinaire de profession, André Trillard a fait son entrée en politique en devenant adjoint au maire de Saint-Gildas-des-Bois en 1977. Réélu pour un deuxième mandat en 1983, il devient maire de la commune ; il restera à ce poste pendant 18 ans. En effet, lors des municipales de 2001, il cède la place à Patricia Bertin mais reste néanmoins adjoint.

À l'occasion des cantonales de 1994, il est élu conseiller général dans le canton de Saint-Gildas-des-Bois. Réélu en 2001, il devient président du conseil général de la Loire-Atlantique, en remplacement de Luc Dejoie qui ne se représentait pas. Son mandat ne durera que trois ans. En effet, à la suite du changement de majorité départementale en 2004, il est remplacé à la tête de l'assemblée départementale par le socialiste Patrick Mareschal.

Lors des élections sénatoriales de 2001, il mène la liste de la majorité départementale d'alors « Vie et Avenir de la Loire-Atlantique » qui obtient 787 voix (soit 33,88 % des suffrages) le 23 septembre 2001 ; il est ainsi élu sénateur de la Loire-Atlantique[1].

En juin 2014, touché par la loi sur le cumul des mandats, il démissionne de son mandat de conseiller général[2].

Il soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[3].

Mandats[modifier | modifier le code]

Sénateur
Conseiller général
Conseiller municipal / Maire

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]