Sénat du Zimbabwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sénat.

Le Sénat du Zimbabwe fut supprimé en 1990. Un projet de Constitution de février 2000, prévoyant une seconde assemblée, a été repoussé par référendum. Le 30 août 2005, le président Mugabe a fait adopter par le Parlement une réforme constitutionnelle[1] rétablissant le bicamérisme. Les premières élections ont eu lieu le 26 novembre 2005. En septembre 2007, Assemblée et Sénat ont adopté des amendements à la Constitution pour organiser en même temps les élections législatives et présidentielle, en mars 2008. Le nombre des membres du Sénat a aussi été porté à 93, dont 60 membres élus au suffrage direct, contre 50 auparavant.

Composition[modifier | modifier le code]

Le Sénat est composé de 93 membres :

  • 60 membres élus au scrutin direct ;
  • 10 gouverneurs provinciaux ;
  • Le Président et le Vice-Président du Conseil des chefs traditionnels ;
  • 16 chefs traditionnels ;
  • 5 membres nommés par le chef de l'État.

Élection[modifier | modifier le code]

Les sénateurs élus le sont par scrutin uninominal majoritaire simple à un tour au sein de 60 circonscriptions (6 pour chacune des 10 provinces du pays).

Éligibilité:

  • avoir 40 ans.

Compatibilité avec la fonction de ministre ou vice-ministre.

Aux élections du 29 mars 2008, les sièges ont été répartis entre:

  • ZANU-PF 30 sièges;
  • MDC 6 sièges
  • MDC-AM 24 sièges.

Présidence[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. promulgué et publié le 14 septembre 2005

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]