Roland et Sabrina Michaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michaud.
Roland Michaud en mars 2016.

Roland et Sabrina Michaud sont des photographes professionnels ; ils sont membres des agences Akg-images et Rapho à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roland Michaud est né le [1] à Clermont-Ferrand.

En 1950, en récompense de sa réussite au baccalauréat, ses parents lui offrent un vélo de randonnée et lui permettent d’entreprendre son premier vrai voyage : un périple à bicyclette de 85 jours en Europe du Nord qui le mène jusqu’en Laponie ; il y réalise ses premières photos en noir et blanc avec un appareil Kodak de 1894 ayant appartenu à son grand-père. Après un séjour d’études en Angleterre, il entreprend en 1955 avec son frère cadet Jean-Claude un vaste périple en auto stop au Moyen-Orient où Roland prend ses premières photos couleurs. Ils décrivent leur aventure dans un récit resté inédit : École buissonnière en Perse.

En 1956, Roland effectue son service militaire au Maroc où il se passionne pour la civilisation musulmane et où il rencontre Sabrina, née le [2] à Rabat, qu’il épouse en 1958 et qui va devenir sa précieuse collaboratrice. Ils s’installent à Paris où Roland enseigne l’anglais au lycée Janson-de-Sailly. En 1960, le couple se lance en 2CV Citroën dans une expédition photographique, en Éthiopie et en Afrique Orientale, qui dure 17 mois. Cette aventure leur vaut le prix Citroën pour la qualité de la documentation photographique rapportée. Ils publient leurs premiers reportages dans la presse[Quoi ?].

En 1964, au volant d’un véhicule 4x4 autrichien, ils mettent le cap sur l’Asie ; leur expédition transasiatique dure 4 ans et demi sans rentrer en France et les mène de Paris à Singapour et retour. En 1969, naît leur fils Romain qui dès l’âge de 4 ans les accompagne en Asie. Leur premier livre porte sur l’Afghanistan. Au cours de l’hiver 1970-1971, une expédition à cheval les entraîne au Pamir afghan où Roland et Sabrina partagent avec les Kirghizes la vie d’une caravane de chameaux, se déplaçant sur les rivières gelées à 4 000 m d’altitude. Ce reportage paraît dans le National Geographic américain en 1972 sous le titre « Caravane d’hiver sur le toit du monde ». En 1977, les éditions du Chêne publient Caravanes de Tartarie dont le tirage atteint 100 000 exemplaires.

Dès lors, le couple se spécialise sur l’Asie et plus particulièrement les civilisations de l’Islam, de l’Inde et de la Chine. Roland et Sabrina vivent à Paris. Ils sont membres des agences Akg-images et Rapho qui diffusent leurs photographies, ainsi que de la Société des gens de lettres. Ils sont restés fidèles à l'argentique.

Toujours en activité et poursuivant leur travail photographique, ils ont publié récemment publié trois livres avec le concours de l'agence akg-images, L'Asie des Tartares aux éditions Gallimard et Les Mille et Une Nuits aux Éditions du Seuil en 2011 et, surtout, en octobre 2015, leur monographie aux Éditions de La Martinière Voyage en quête de lumière, qui résume soixante-dix ans de voyages en Orient[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Toutes les photographies des livres mentionnés sont de Roland et Sabrina Michaud, sauf mention contraire.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michaud, Roland (1930-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 51104-frfre (consulté le 28 février 2018)
  2. Michaud, Sabrina (1938-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 28 février 2018)
  3. Voyage en quête de lumière, éditions de la Martinière
  4. Ouvrage épuisé en 3 mois, acclamé par les critiques et le public, il sera considéré comme un modèle du genre et influencera toute une génération de jeunes attirés par le voyage, l’aventure et la photographie.
  5. Les photographies de ce livre ont été exposées au Petit Palais à Paris en parallèle avec l’exposition archéologique « La gloire des empereurs » qui valut aux auteurs d’être les invités de Bernard Pivot à l’émission de télévision « Bouillon de culture ».
  6. Dans cet ouvrage dont les auteurs ont entièrement écrit les textes, ils expliquent pourquoi et comment il leur a fallu 40 ans de fréquentations régulières de l’Inde pour pouvoir témoigner de son unité fondamentale, à savoir l’omniprésence du divin à chaque instant de la vie.
  7. Ce livre est le dernier volet d’un triptyque consacré à trois grandes civilisations vivantes : l’Islam, l’Inde et la Chine ; il traite du thème de la permanence en créant des jeux de miroir surprenants qui renvoient face à face le passé et le présent, l’art et la vie, l’autre et nous-mêmes.
  8. Roland & Sabrina Michaud explorent de nouveau la thématique de l'art et de la vie qui se reflètent comme un miroir, à travers les œuvres du mystérieux Siyah Qalem, peintre tartare du XVe siècle.