Éditions Philippe Picquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Éditions Philippe Picquier sont une maison d'édition créée en 1986 et spécialisée dans la publication des livres venant d'Extrême-Orient, c'est-à-dire des livres traduits venant de la Chine, les deux Corée, le Japon, le Vietnam, l'Inde et le Pakistan.

Historique[modifier | modifier le code]

Son fondateur Philippe Picquier la dirige toujours. Ce sont des rencontres avec de jeunes spécialistes de l'Extrême-Orient qui l’ont amené à s'aventurer dans le monde éditorial[1]. Se portant à l’origine sur la littérature chinoise et japonaise, il a ensuite élargi son champ d’horizon littéraire à l’Asie de l’Est avec l’idée suivante : « l’Asie est suffisamment vaste pour qu’on ne s’occupe que d’elle ».

La maison ne s’attache pas à un domaine spécifique, proposant à la fois de la littérature, mais aussi des sciences humaines[1], des essais, de la littérature jeunesse, de la bande dessinée, des beaux livres…, car il s’agit pour l’éditeur « de créer des passerelles entre les genres ». Elle s’adresse à la fois à un public adulte, et à un public plus jeune composé d’adolescents et d’enfants.

Les éditions Philippe Picquier sont diffusées et distribuées en France par Harmonia Mundi, qui vend notamment leurs ouvrages au comptoir des ventes Harmonia Mundi à Paris. Harmonia Mundi est également un actionnaire, qui a apporté un soutien à cette structure d'édition dans son développement[1],[2]. La maison d'édition a également un point d’ancrage en Belgique, en Suisse, et au Canada.

Située à Arles[1], la maison emploie neuf salariés avec un capital de 9 000 [3].

L’éditeur partage ses locaux avec son distributeur Harmonia Mundi. Depuis 1993, à la suite de difficultés financières, Harmonia Mundi obtient 60 % des parts de la maison d'édition, tout en laissant à la disposition de Philippe Picquier une partie de ses services généraux[4].

La revue Livre Hebdo l’a classée en octobre en 122e position dans le classement des deux cents premiers éditeurs de France[5].

Catalogue[modifier | modifier le code]

Philippe Picquier accepte tous les genres pourvu qu’ils soient relatifs à l’Asie. La maison propose désormais quelque 1210 titres en catalogue, à raison de 50 titres par an.

Le fonds comporte plus de 350 ouvrages en format poche. Le succès de cette collection de poche, créée en février 1994, conforte l'éditeur dans sa conviction qu'un lectorat curieux de la littérature orientale existe[2].


Domaine Adultes[modifier | modifier le code]

Les collections pour adultes s’articulent autour d’un rayon consacré aux sciences humaines proposant des ouvrages de théologie, des documentaires historiques, ethnologiques, traitant de l’actualité sociologique. Elles offrent notamment des études de la vie, du comportement et de la civilisation de ces pays. Dans un autre domaine, les beaux livres sont également présents, allant d’ouvrages d’art tel que la photographie et la peinture jusqu’aux livres de cuisine. Du côté des arts graphiques, la maison propose désormais des bandes dessinées et des mangas. À travers les essais, les auteurs cherchent à étudier la littérature, l’art, la pensée asiatique, et leur histoire afin d’offrir au lecteur l’esthétique de la pensée, de la philosophie et de la culture asiatique. Au niveau de la littérature, le catalogue de la maison offre au lecteur un vaste choix, des romans littéraires ou populaires, des romans policiers, historiques… Les éditions Philippe Picquier ont également développé un domaine consacré à l’érotisme, fortement illustré et documenté dans une collection du nom « du pavillon des corps curieux ». Elles laissent également une part belle aux contes souvent relatifs à des récits classiques, ainsi qu’à la nouvelle en tout genre : fantastique, érotisme, policier… et à la poésie. À travers les biographies et les témoignages, ce sont toutes les fortes personnalités des auteurs qui s’expriment, accédant pour certains pays comme la Chine à une certaine forme de libération de la censure.

Domaine Jeunesse[modifier | modifier le code]

En 2003, les éditions Philippe Picquier créent un catalogue jeunesse nommé « Picquier Jeunesse » « contes, poésie, albums, récits d’enfance et d’adolescence ».

Ainsi, la maison agrandit son lectorat proposant des albums illustrés pour les plus jeunes, des romans et des sagas en plusieurs tomes pour les plus grands. Il s’agit pour la maison, de toucher le plus de domaines possibles afin donner au lecteur le meilleur aperçu de la culture asiatique.

Auteurs et publications[modifier | modifier le code]

Les éditions Philippe Picquier travaillent avec des auteurs d’origines diverses : vietnamiens, thaïlandais, chinois, japonais comme Edogawa Ranpo ou Matsumoto, indiens, coréens, indonésiens reflétant la diversité culturelle de l’Asie que la maison cherche à faire connaître[2].

Parmi les ouvrages célèbres qui ont contribué à faire connaître les éditions Philippe Picquier, on trouve Mémoires d’une Geisha d’Inoue Yuki, Mémoires d’un eunuque dans la Cité interdite de Dan Shi, et Les Bébés de la consigne automatique de Ryu Murakami. Chacun de ces titres ont été tirés à plus de 40 000 exemplaires[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Le Monde 1993.
  2. a, b et c Renterghem 1996.
  3. Éditions Philippe Picquier, societe.com
  4. Bibliothèques revue de l’association des bibliothécaires français no 13 février 2004
  5. Livre hebdo no 836 du vendredi 8 octobre 2010, article « les 200 premiers éditeurs français »
  6. A. 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Webographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]