Juste pour rire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Juste pour rire (homonymie).
Juste pour rire
Description de cette image, également commentée ci-après
logo de Juste pour rire.
Type festival d'humour
Lieu Montréal, Québec (Drapeau du Canada Canada)
Coordonnées 45° 30′ 37″ nord, 73° 33′ 50″ ouest
Site web Site officiel

Le festival Juste pour rire, créé en 1983 par Gilbert Rozon, est un festival d'humour qui a lieu chaque année à Montréal au Québec. Il s'agit du plus gros événement du genre au monde. Son pendant anglophone Just for Laughs a été créé en 1985. La 30e édition s'est tenue du 7 au 29 juillet 2012 au Quartier des spectacles de Montréal.

Description[modifier | modifier le code]

La parade des jumeaux, rue Sainte-Catherine (Montréal), à partir de la place des festivals
Groupe de tambours, rue Saint-Denis.
La mascotte, Victor.
Oka, groupe de musiciens, crée une ambiance.
Les Arts de la rue font partie des attractions du Festival Juste pour rire.
Clou de l'édition 2008, la marche de l'homme géant, d'une hauteur de 6 étages, termine la parade sur la rue Sherbrooke à Montréal.

Plus grand festival du genre, il invite des humoristes du monde entier.

Il propose des spectacles d'humour en salles, des théâtres de rue, des projections de films humoristiques, des émissions de télévision et des tournées en région.

Depuis 2013, Juste pour rire offre des galas ayant un grand thème général.

2013 : Les obsessions des Québécois :

  • Gala Les technologies / t.v. animé par Éric Salvail ;
  • Gala Le sport animé par Philippe Bond ;
  • Gala L'argent animé par Jean - François Mercier ;
  • Gala La sexualité animé par Mike Ward ;
  • Gala Le chialage animé par Emmanuel Bilodeau ;
  • Gala Les fêtes animé par Laurent Paquin ;
  • Gala Hommage à Jean Marc Parent animé par Stephan Bureau.

2014 : Les têtes de turcs des Québécois :

  • Gala Les épais animé par Laurent Paquin ;
  • Gala Les rejets animé par François Bellefeuille ;
  • Gala les anglos animé par Mike Ward ;
  • Gala les politiciens animé par Pierre Verville et André Philippe Gagnon ;
  • Gala le sexe opposé animé par Maxim Martin et Anaïs Favron ;
  • Gala les vedettes animé par Charles Lafortune ;
  • Gala Hommage à Gilles Latulippe.

2015 : Les sept péchés capitaux :

  • Gala La colère animé par François Bellefeuille ;
  • Gala La luxure animé par Laurent Paquin ;
  • Gala La gourmandise animé par André Sauvé ;
  • Gala L'orgueil animé par Philippe Laprise ;
  • Gala L'envie animé par Maxim Martin et Anaïs Favron ;
  • Gala L'avarice animé par Guy Nantel ;
  • Gala La paresse animé par Guy Jodoin ;
  • Gala Hommage à François Pérusse.

2016: Les rivalités:

  • Gala Jeune vs. Vieux animé par Phillippe Bond et Michel Barrette
  • Gala Cérébral vs. Impulsif animé par Laurent Paquin et Cathy Gauthier
  • Gala Rationnel vs. F**kés animé par Dominic et Martin et Les Denis Drôlets
  • Gala France vs. Québec animé par Éric Antoine et Rachid Badouri
  • Gala Célibataire vs. Couple animé par Dominic Paquet et Maxim Martin
  • Gala Gauche vs. Droite animé par Guy Nantel et Guillaume Wagner

Historique[modifier | modifier le code]

Au départ (en 1983) le festival Juste pour rire est un événement uniquement francophone. Un équivalent anglophone est ensuite créé en 1985. Trois ans plus tard, les premières apparitions extérieures sont faites sur la rue Saint-Denis. Le thème musical du festival Juste pour rire est composé par Serge Fiori.

En 1998 s'ajoutent des épreuves d'improvisation dans le cadre du Mondial d'Impro Juste pour rire. En 1991, le Théâtre Juste pour rire voit le jour. Différentes pièces de théâtre à saveur humoristique sont présentées. En 1998, c'est le Week-end des jumeaux, c'est-à-dire un événement où les jumeaux sont à l'honneur.

1997 est aussi le début des projections de films humoristiques au festival Comédia. Au fil des années s'ajouteront des sketches et des rétrospectives. En 2008, Comédia est renommé Festival du Film de Juste pour rire.

Depuis 1993, un musée Juste pour rire à Montréal présente différentes collections et expositions sur l’humour et les humoristes.

Le festival Juste pour rire s'exporte en 2006 à Nantes, en à Toronto et en 2009 à Chicago.

En , la compagnie Juste pour rire a acquis les droits des clips Têtes à claques pour les porter à l'écran dans des pays non-francophones, ainsi que le Théâtre de Dix heures à Paris, où se produisent exclusivement des artistes sous contrat avec ce label, notamment les Solos du Juste Pour Rire Show, en particulier des jeunes pousses comme Charlotte Gabris, Donel Jack'sman, Vérino, Laurence Arné[1], ou Candiie.

Controverse[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, suite à l'annonce de la tenue, pour l'édition 2017 du festival, d'un gala au thème "humour féminin", et après la publication d'un courriel interne destiné aux humoristes, courriel citant la marche à suivre pour proposer un numéro - « Ce Gala n’aura rien d’une soirée de « fifilles »; Tout le monde peut proposer un texte pour ce gala. » - une controverse éclate sur les médias sociaux quant au caractère inégal de cette offre thématique, qui voit le genre d'humour fait par les femmes comme un "style" en soi, à placer parmi les autres thèmes du gala ("humour absurde", "humour engagé", etc. ). De nombreuses jeunes humoristes, parmi lesquelles Virginie Fortin, Rosalie Vaillancourt et Mariana Mazza, s'expriment ainsi pour critiquer le sexisme systémique du milieu de l'humour au Québec, et demandent l'annulation du gala, affirmant vouloir être traitées comme tous les autres humoristes, et revendiquant la reconnaissance de la diversité des humours féminins[2] et l'inclusion d'humoristes femmes dans tous les types de galas. Malgré l'incompréhension initiale des responsables du gala (Gilbert Rozon affirmera notamment en entrevue trouver la controverse exagérée, allant même jusqu'à dire, en blague, "on va peut-être juste mettre des hommes sur scène qui viendront parler des femmes, ça sera peut-être ça…"[2], la pression populaire fera reculer Juste pour rire, et le gala sera finalement annulé[3].

Changement - volet extérieur[modifier | modifier le code]

Les responsables du Festival Juste pour rire annoncent en mai 2010 que le volet Arts de la rue serait présenté à la Place des festivals à l'été 2010 après plus de 20 ans rue Saint-Denis. Le festival continue de présenter ses nombreux galas au Théâtre St-Denis[4].

Humoristes[modifier | modifier le code]

Juste pour rire France[modifier | modifier le code]

Le Groupe Juste pour rire n'a cessé de croître et de se diversifier. Aujourd'hui il s'agit d'un groupe Québécois mondial possédant des filiales en France, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Tunisie et toujours à la recherche de nouveaux artistes à travers le monde, produisant et distribuant des émissions de télévision dans plus de 30 pays et sur plus de 100 compagnies aériennes.

La filiale française du groupe Juste pour rire ouvre ses portes en 1990 avec Charles Trenet. Gilbert Rozon le persuade en 1983 de reprendre la scène, devient son agent et producteur et fête dix ans plus tard les 80 ans du « fou chantant » à l'Opéra Bastille à Paris. Juste pour rire France consacre aujourd’hui l'essentiel de ses activités à la production et au management d'artistes tels que Laurent Ruquier, Arturo Brachetti, Franck Dubosc, Florence Foresti, Stéphane Rousseau, Christophe Alévêque, Jonathan Lambert, Élisabeth Buffet... et développe également de nombreux jeunes talents comme Vérino et Anthony Joubert.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Theatreonline.com ; programme du "Solos du Juste pour rire" consulté le 30 octobre 2013.
  2. a et b « Virginie Fortin explique la controverse du gala Juste pour rire féminin », sur Showbizz.net, (consulté le 31 décembre 2016)
  3. « Juste pour rire annule le gala «Juste féminin» | HUGO PILON-LAROSE | Humour et variétés », La Presse,‎ (lire en ligne)
  4. Journal Métro - mai 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]