Roberto Maroni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roberto Maroni
Illustration.
Roberto Maroni en 2010.
Fonctions
9e président de la Lombardie

(5 ans et 8 jours)
Prédécesseur Roberto Formigoni
Successeur Attilio Fontana
2e secrétaire fédéral de la Ligue du Nord

(1 an, 5 mois et 14 jours)
Prédécesseur Umberto Bossi
Successeur Matteo Salvini
Ministre de l'Intérieur

(3 ans, 6 mois et 4 jours)
Président du Conseil Silvio Berlusconi
Gouvernement Berlusconi IV
Prédécesseur Giuliano Amato
Successeur Annamaria Cancellieri
Ministre du Travail et des Politiques sociales

(4 ans, 11 mois et 6 jours)
Président du Conseil Silvio Berlusconi
Gouvernement Berlusconi II et III
Prédécesseur Cesare Salvi
Successeur Cesare Damiano
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre de l'Intérieur

(8 mois et 7 jours)
Président du Conseil Silvio Berlusconi
Gouvernement Berlusconi I
Prédécesseur Aucun (Vice-président)
Nicola Mancino (Intérieur)
Successeur Antonio Brancaccio
Biographie
Nom de naissance Roberto Ernesto Maroni
Date de naissance
Lieu de naissance Varèse (Lombardie)
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décès Lozza (Lombardie)
Nature du décès tumeur du cerveau
Nationalité Italienne
Parti politique Ligue du Nord
Diplômé de Université de Milan
Profession Avocat

Signature de Roberto Maroni

Roberto Maroni
Ministres du Travail d'ItalieMinistres de l'Intérieur d'Italie

Roberto Maroni, né le à Varèse et mort le à Lozza[1], est un avocat et homme politique italien, membre de la Ligue du Nord. Il est président de la région de Lombardie de 2013 à 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'université de Milan en 1979, Roberto Maroni est avocat. Il milite dans sa jeunesse dans un groupe marxiste-léniniste[2]. En 1984, il fonde avec Umberto Bossi la Ligue lombarde qui deviendra la Ligue du Nord. Élu conseiller municipal de Varèse en 1990, puis député en 1992, il devient chef du groupe parlementaire de la Ligue l'année suivante.

Dans le premier gouvernement de Silvio Berlusconi, il est ministre de l'Intérieur et vice-Président du conseil entre et . Avec la victoire de la Maison des libertés en 2001, il devient ministre du Travail dans les deuxième et troisième gouvernements Berlusconi. Après les élections d'avril 2008, il retrouve le ministère de l'Intérieur dans le cabinet Berlusconi IV du jusqu'au , date de la démission du gouvernement. Il se fait remarquer pour son action contre l'immigration clandestine.

Le , il est élu secrétaire fédéral de la Ligue du Nord, succédant à une direction provisoire après la démission d’Umberto Bossi. Il le demeure jusqu'au , quand Matteo Salvini lui succède.

Avec 42 % des voix, il remporte les élections régionales de 2013 en Lombardie en et devient président de la région le suivant.

Le , il est condamné par la justice à 1 an de prison[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Redazione di Rainews, « È morto Roberto Maroni, l’ex ministro dell’Interno aveva 67 anni », sur RaiNews, (consulté le )
  2. « Roberto Maroni fait main basse sur la Ligue du Nord », Richard Heuzé, Le Figaro.fr, 10 avril 2012
  3. (en) Ex Lombardy head Maroni gets 1-year term (3), 18 juin 2018, Agenzia Nazionale Stampa Associata.

Liens externes[modifier | modifier le code]