Matteo Salvini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Matteo Salvini
Matteo Salvini à Trente en 2015.
Matteo Salvini à Trente en 2015.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(2 ans 9 mois et 9 jours)
Élection 6 et 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Législature 7e et 8e
Groupe politique ELD (2009-2014)
NI (2014-2015)
ENL (depuis 2015)

(2 ans 3 mois et 18 jours)
Élection 12 et 13 juin 2004
Législature 6e
Groupe politique IND/DEM (2004-2006)
NI (2006)
Secrétaire fédéral de la Ligue du Nord
En fonction depuis le
(3 ans 4 mois et 8 jours)
Prédécesseur Roberto Maroni
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Milan (Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique Ligue du Nord

Matteo Salvini (né le à Milan) est un homme politique italien. Il est député européen depuis 2004 et secrétaire fédéral de la Ligue du Nord (LN) depuis 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matteo Salvini est le fils d'un dirigeant d'entreprise et d'une femme au foyer. Il suit le programme d'études supérieures en histoire à l'université de Milan sans obtenir de diplôme[1].

En 1997, déjà membre de la Ligue du Nord depuis de nombreuses années, il mène la liste des « communistes padaniens » aux élections du Parlement de la Padanie, organe politique italien officieux créé par la Ligue du Nord. Sa liste remporte 5 des 210 sièges disponibles[2].

Il devient secrétaire de la Ligue du Nord en 2012[3], puis secrétaire fédéral après une élection interne remportée le 7 décembre 2013 avec 82 % des voix des militants, face au fondateur et chef historique de la Ligue, Umberto Bossi[4].

Député de la XVIe législature du Parlement italien, il est réélu en Lombardie le 6 mars 2013 mais démissionne le 15 mars 2013 afin d'opter pour son mandat de député européen.

Matteo Salvini est député européen de 2004 à 2006, puis de nouveau à partir de 2009. En vue des élections européennes de mai 2014, il propose un programme commun avec Marine Le Pen[5]. Il est réélu dans les trois circonscriptions où il se présente (Nord-Ouest, Nord-Est, Centre)[6]. Politico le présente en 2016 comme l'un des 40 députés européens les plus influents[7].

Positionnement politique[modifier | modifier le code]

Le politologue Jean-Yves Camus indique qu'avec son arrivée à la tête de la Ligue du Nord, l'agenda du parti « est devenu beaucoup plus national, souverainiste, anti-immigration, islamophobe, avec une récurrence très forte sur le thème de l’identité »[8]. L'historien Nicolas Lebourg remarque que Matteo Salvini a laissé de côté la Padanie, espace imaginaire de référence du parti, « pour se concentrer sur une opposition franche à l'immigration, à l'islam, à l'Union européenne, aux Roms et aux réfugiés qui débarquent dans le Sud italien depuis 2007 »[9]. Sous sa direction, la Ligue du Nord se rapproche de Frères d'Italie - Alliance nationale[10]. Les politologues Gaël Brustier et David Djaïz voient en lui et Giorgia Meloni les tenants d'« un authentique populisme de droite, identitaire et anti-élite, dénonçant le supposé risque migratoire, l'islam et les politiques économiques imposées par Angela Merkel et relayées par l'UE »[11].

En 2009, il se déclare favorable à des wagons séparés pour les Milanais de souche dans le métro de la capitale lombarde[12]. Il a décrit l'euro comme un « crime contre l'humanité »[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Italie : le populiste Matteo Salvini à la conquête du pouvoir », sur francetvinfo.fr,‎ (consulté le 20 mai 2015).
  2. (it) Alessandro Madron, « Lega, il salto di Salvini. Dai Comunisti padani all’amicizia con l’estrema destra », sur il Fatto Quotidiano.it,‎ (consulté le 25 mars 2016).
  3. (it) « Matteo Salvini eletto segretario della Lega », sur Rainews24.it,‎ .
  4. (it) « Matteo Salvini è il nuovo segretario della Lega Nord : « No all'Ue, è un gulag », sur repubblica.it,‎ (consulté le 20 mai 2015).
  5. (it) « Europee, Salvini con la Le Pen : presto programma comune », sur repubblica.it,‎ (consulté le 20 mai 2015).
  6. (it) « Elenco in ordine alfabetico dei candidati che potrebbero risultare eletti », sur elezioni.interno.it.
  7. a et b (en) Ryan Heath, « The 40 MEPs who matter - Matteo Salvini », sur Politico.eu (consulté le 19 mai 2016).
  8. Rémi Duchemin, « Marion Maréchal-Le Pen invitée de la sulfureuse Ligue du Nord en Italie », sur Europe 1.fr,‎ (consulté le 16 mars 2016).
  9. Nicolas Lebourg, « Les alliés du Front national au sein de l'Union européenne », Notes de la Fondation Jean Jaurès,‎ (lire en ligne).
  10. Gaël Brustier, « Voici les visages méconnus de l’extrême droite européenne », sur Slate,‎ (consulté le 26 juillet 2016).
  11. Gaël Brustier et David Djaïz, « Vers un nouveau monde : les monstres sont dans l'isoloir (1/3) », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 11 décembre 2016).
  12. Abel Mestre et Caroline Monnot, « Les réseaux du Front national : sociologie d'un parti politique », dans Sylvain Crépon, Alexandre Dézé, Nonna Mayer, Les Faux-semblants du Front national, Presses de Sciences Po, , p. 69.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :