Virginio Rognoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Virginio Rognoni
Image dans Infobox.
Fonctions
Vice-président du Conseil supérieur de la magistrature
-
Giovanni Verde (d)
Ministre de la Défense
-
Virginio Rognoni
Salvo Andò (en)
Ministre de la Défense
-
Mino Martinazzoli (en)
Virginio Rognoni
Ministre de la Justice
-
Virginio Rognoni
Ministre de la Justice
-
Mino Martinazzoli (en)
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Virginio Rognoni
Ministre de l'Intérieur
-
Virginio Rognoni
Député
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (97 ans)
CorsicoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Virginio RognoniVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Distinction

Virginio Rognoni (né le à Corsico) est un homme politique italien de la Démocratie chrétienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

En novembre 1947 Virginio Rognoni obtient un diplôme en droit à l'université de Pavie. Il a également étudié à l'université Yale entre 1949 et 1950 et, après ses études, a commencé une carrière d'avocat.

Il a commencé sa carrière politique dans le gouvernement local, servant de conseiller de ville à Pavie de 1960 à 1964, et de 1964 à 1967 comme adjoint au maire (vicesindaco) et comme membre du directorat avec la responsabilité de l'urbanisme. Il est alors rentré dans la politique nationale, et a été élu député pour sept mandats consécutifs (1968-1994).

Il a été plusieurs fois ministre dans les différents gouvernements dirigés par la Démocratie chrétienne. Il fut notamment ministre de l'Intérieur de 1978 à 1983, ministre de la Justice en 1986-1987 et ministre de la Défense de 1990 à 1992. De 2002, jusqu'à sa retraite en 2006, il a été vice-président du conseil supérieur de la magistrature.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]