Robert Schapire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Elias Schapire est professeur et chercheur en informatique. Il a été professeur à l'université de Princeton, puis est passé chez Microsoft. Son travail est centré autour de l'apprentissage automatique. Il est connu pour son travail avec Yoav Freund sur l'algorithme Adaboost qui leur a valu le prix Gödel en 2003, et le Prix Paris Kanellakis en 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ronald Rivest fut son directeur de thèse[1]. Il a été élu à l'académie nationale d'ingénierie des États-Unis en 2014[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Son travail est centré autour de l'apprentissage automatique. Il est connu pour son travail avec Yoav Freund sur l'algorithme Adaboost qui leur a valu le prix Gödel en 2003, et le Prix Paris Kanellakis en 2004.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page du Mathematical Genealogy Project
  2. « New at Princeton »,‎ .