Christos Papadimitriou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christos Papadimitriou
Description de cette image, également commentée ci-après

Christos Papadimitriou en 2009

Naissance
Athènes (Grèce)
Domicile États-Unis
Nationalité Drapeau de Grèce Grec
Champs informatique théorique, complexité algorithmique
Institutions Université de Californie à Berkeley
Diplôme Université de Princeton
Distinctions Prix Gödel
Prix Knuth

Christos Harilaos Papadimitriou (en grec moderne : Χρήστος Χαρίλαος Παπαδημητρίου), né le à Athènes, est un professeur et chercheur en informatique grec. Il travaille à l'université de Californie à Berkeley. Il a coécrit le roman graphique Logicomix avec Apóstolos Doxiádis.

Christos Papadimitriou a gagné le prix Knuth en 2002, le prix Gödel en 2012 et le prix de l'European Association for Theoretical Computer Science en 2015.

Il est surtout connu pour son travail dans les domaines de la complexité algorithmique, des bases de données et l'optimisation combinatoire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Papadimitriou a obtenu son PhD en 1976 à l'université de Princeton sous la direction de Kenneth Steiglitz[1].

Il est professeur à l'université de Berkeley depuis 1996.

Travaux[modifier | modifier le code]

Papadimitriou s'est intéressé à de nombreux sujets. Il est notamment connu pour son études du calcul des équilibres de Nash (et la définition de la classe de complexité PPAD (en)), pour son rôle de co-fondateur de la théorie algorithmique des jeux et pour ses travaux sur les liens biologie/informatique. Dans les domaines plus classiques de l'informatique théorique, il a apporté des éléments importants en optimisation, pour les algorithmes d'approximation et en théorie des bases de données.

Prix[modifier | modifier le code]

Papadimitriou a reçu le prix Knuth en 2002 pour son travail en informatique théorique[2], notamment en complexité, et le prix Gödel en 2012, avec Elias Koutsoupias (en), Christos Papadimitriou, Noam Nisan, Amir Ronen (en), Tim Roughgarden et Éva Tardos, pour la création de la théorie algorithmique des jeux (en)[3].

Il reçoit le prix de l'European Association for Theoretical Computer Science en 2015[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christos Papadimitriou sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. « 2002 Knuth Prize Christos Papadimitriou », sur Site officiel de SIGACT,‎ 2002 (consulté le 27 juin 2014)
  3. « The Gödel Prize 2012: Laudatio », sur Site officiel de l'EATCS,‎ 2012 (consulté le 27 juin 2014)
  4. (en) « The EATCS Award 2015 - Laudatio for Christos Papadimitriou », EATCS,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]