Fotios Zaharoglou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fotios Zaharoglou (en grec : Φώτιος Ζαχάρογλου, né le 9 avril 1963 à Thessalonique[1]) est un informaticien grec.

Zaharoglou a obtenu un diplôme en électrotechnique en 1986 à l'université Aristote de Thessalonique, puis étudie au Caltech (M. Sc. en 1987) et obtient en 1993 un Ph. D. à l'université de Californie à San Diego, sous la direction de Michael Saks (titre de la thèse : « Distributed data structures and wait-free computation »)[2].

En 2004, il est récipiendaire du prix Gödel, en même temps que Maurice Herlihy, Nir Shavit et Michael Saks ; lui et Michael Saks obtiennent le prix pour leur article Wait-Free k-Set Agreement is Impossible: The Topology of Public Knowledge[3]. Ce prix récompense leur découverte du rôle de la topologie dans le calcul distribué : elle permet de traiter la question de l'existence de protocoles pour certains problèmes en réduisant leur nature dynamique à un problème de topologie[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après les indications dans ses thèse.
  2. Référence bibliographique sur le site de l'ACM.
  3. Michael E. Saks et Fotios Zaharoglou, « Wait-Free k-Set Agreement is Impossible: The Topology of Public Knowledge », SIAM Journal on Computing, vol. 29, no 5,‎ , p. 1449-1483 (DOI 10.1137/S0097539796307698). — Une première version de l'article, avec le même titre, a été présentée au ACM symposium on Theory of computing (STOC) de 1993 p. 101-110 DOI:10.1145/167088.167122.
  4. Laudatio prix Gödel 2004

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Fotios Zaharoglou » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]