Maurice Herlihy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Peter Herlihy
Naissance
Nationalité américain
Domaines informatique, programmation concurrente, calcul distribué
Institutions Université Brown
Diplôme Ph. D.
Formation université Harvard, MIT
Directrice de thèse Barbara Liskov
Renommé pour Wait-free Synchronization, mémoire transactionnelle logicielle
Distinctions Prix Dijkstra (2003 et 2012), prix Gödel (2004)

Maurice Peter Herlihy, né le 4 janvier 1954, est un informaticien américain. Il travaille sur les aspects théoriques et pratiques des systèmes concurrents et distribués.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Maurice Herlihy étudie les mathématiques à l'université Harvard et obtient un B. Sc. en 1975, puis l'informatique au Massachusetts Institute of Technology avec un M. Sc. en 1980 et un Ph. D. en 1984, sous la direction de Barbara Liskov, avec une thèse intitulée « Modular Composition of Fault-Tolerant Systems »[1]. Pendant l'été 1982, il est chercheur au Palo Alto Research Center. De 1984 à 1989 il est professeur assistant à l'université Carnegie-Mellon et de 1989 à 1994 il travaille au Cambridge Research Laboratory de DEC. En 1994 il devient professeur associé, et en 1998 professeur à l'université Brown. Il passe une année sabbatique (2004-2005) chez Microsoft Research, et une autre (2010-2011) au Technion.

Recherche[modifier | modifier le code]

Herlihy a joué un rôle important dans le développement des multiprocesseurs par la notion de mémoire transactionnelle logicielle qu'il a inventée avec J. Eliot B. Moss (en) et qui a été appliquée dans des processeurs chez Intel et IBM.

Il a fait des contributions sur la synchronisation sans d'attente « Wait-free Synchronization ». Il introduit, avec Jeannette Wing, la notion de linéarisabilité « linearizability » pour des structures de données concurrentes et définit, avec Nir Shavit et James Aspnes, le concept de « Counting Networks ». Avec Shavit, il introduit aussi l'usage de méthodes topologiques pour le traitement d'algorithmes distribués.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Livres et chapitres[modifier | modifier le code]

  • Maurice Herlihy et Nir Shavit, The Art of Multiprocessor Programming, Elsevier, (1re éd. 2008), 508 p. (ISBN 9780123973375 et 0123973376).
  • Maurice Herlihy, Dmitriĭ Nikolaevich Kozlov et Sergio Rajsbaum, Distributed Computing Through Combinatorial Topology, Morgan Kaufmann, , 319 p. (ISBN 9780124045781).
  • Maurice Herlihy et Nir Shavit, « Applications of Algebraic Topology to Concurrent Computation », dans Greg Astfalk (éditeur), Applications on Advanced Architecture Computers, SIAM press, , 359 p. (ISBN 9780898713688 et 0898713684, DOI 10.1137/1.9780898719659.ch23), p. 255-263.
  • Maurice Herlihy et Sergio Rajsbaum, « Algebraic Topology and Distributed Computing - a Primer », dans Jan van Leeuwen (éditeur), Compuer Science Today - Recent Trends and Developments, Springer, coll. « Lecture Notes in Computer Science vol. 1000 », , 359 p. (ISBN 3540601058), p. 203-217

Maurice Herlihy est ou a été éditeur de plusieurs revues scientifiques, dont Journal of the ACM (1998-2010), SIAM Journal of Computing (1994-2000), éditeur associé ACM Transactions on Computer Systems (1993-2010). Il est détenteur de nombreux brevets 27 sont listés dans son CV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Maurice Herlihy sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  2. Maurice Herlihy, « Wait-Free Synchronization », ACM Transactions on Programming Languages and Systems, vol. 13, no 1,‎ , p. 124-149 (lire en ligne).
  3. Maurice Herlihy et Nir Shavit, « The topological structure of asynchronous computation », Journal of the ACM, vol. 46, no 6,‎ , p. 858–923 (DOI 10.1145/331524.331529, lire en ligne).
  4. « ACM: Fellows Award / Maurice P Herlihy », Association for Computing Machinery.
  5. ISCA Influential Paper Prize sur le site du SIGARCH de l'ACM.
  6. Remise du prix ISCA Influential Paper sur le site de l'unversité Brown.
  7. Maurice Herlihy et J. Eliot B. Moss, « Transactional memory : architectural support for lock-free data structures », Proceedings of the 20th annual international symposium on Computer architecture - ISCA '93, Association for Computing Machinery (ACM),‎ (ISBN 0818638109, DOI 10.1145/165123.165164, lire en ligne).
  8. Laudatio McDowell Award.
  9. « National Academy of Engineering », NAE.
  10. « National Academy of Inventors Fellow », Brown.
  11. « American Academy of Arts and Sciences Member », Brown.

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Maurice Herlihy » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]