Robert Solovay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Solovay
Robert Solovay.jpeg

Robert Solovay en 1972

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Nombre d'Erdős
2Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Robert Martin Solovay, né le à Brooklyn (New York), est un mathématicien américain qui a travaillé en théorie des ensembles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Solovay a obtenu son doctorat de l'université de Chicago en 1964 sous la direction de Saunders Mac Lane. Sa thèse s'intitulait A Functorial Form of the Differentiable Riemann-Roch Theorem (Une forme fonctorielle du théorème de Riemann-Roch différentiel). Parmi ses étudiants les plus notables, on compte W. Hugh Woodin et Matthew Foreman (en).

Il a passé de nombreuses années en tant que professeur à l'université de Californie à Berkeley. Parmi ses travaux les plus importants, on trouve celui de montrer que (sous l'hypothèse de l'existence d'un cardinal inaccessible) la mesurabilité (au sens de Lebesgue) de toutes les parties de R est consistante avec la théorie de Zermelo Fraenkel sans l'axiome du choix, ainsi que d'isoler la notion de 0# (en).

Solovay a également obtenu des résultats en dehors de la théorie des ensembles ; avec Volker Strassen, il a développé le test de primalité de Solovay-Strassen qui est utilisé pour vérifier la primalité de grands entiers naturels avec une grande probabilité, celui-ci a d'importantes ramifications dans l'histoire de la cryptographie. Solovay a un nombre d'Erdős égal à 2.

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • Robert M. Solovay, « A model of set-theory in which every set of reals is Lebesgue measurable », dans Annals of Mathematics. Second Series, vol. 92 (1970), pages 1-56.
  • Robert M. Solovay, « A nonconstructible Δ13 set of integers », dans Transactions of the American Mathematical Society, vol. 127 (1967), pages 50-75.
  • Robert M. Solovay, Volker Strassen, « A fast Monte-Carlo test for primality », dans SIAM Journal on Computing, vol. 6 (1977), pages 84-85.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Modèle de Solovay (en)

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Robert Martin Solovay sur le site du Mathematics Genealogy Project


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Robert M. Solovay » (voir la liste des auteurs).