RL-10 (moteur-fusée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Delta IV rocket second stage.jpg
RL-10B-2 installé sur une Delta IV
RL-10
Rôle: 2e étage Centaur
Propergols: LH2/LOX
Conception : 1963
Masse à sec 135 kg
Impulsion spécifique (vide) 433 s
Poussée (vide) 66.7 kN


Le RL-10 est un moteur-fusée à ergols liquides américain développé par le motoriste Pratt & Whitney pour le compte de la NASA. Au début des années 1960 l'agence spatiale américaine avait besoin d'un étage supérieur performant pour les fusées chargées de lancer les sondes spatiales. Le RL-10 est le premier engin produit en série à utiliser l'hydrogène liquide comme carburant ; son développement joue un rôle essentiel dans la réussite du programme Apollo en permettant la mise au point de ce nouveau type de propulsion qui sera utilisé par le moteur J-2 du lanceur lunaire Saturn V.

C'est un moteur particulièrement performant grâce à l'utilisation de la combinaison d'ergols hydrogène/oxygène. Sa poussée est optimisée par le choix d'une architecture de type flux intégré : les gaz en sortie de la turbine qui actionne la turbopompe sont réinjectés dans la chambre de combustion.

Le premier test au sol du RL-10 a eu lieu en 1959 et le premier vol en 1963[1]. En 2003 350 moteurs avaient été produits pour propulser différents types de lanceurs[2]. Le RL-10 a équipé par le passé le deuxième étage S-IVB de la fusée Saturn I (6 × RL-10) et l'étage Centaur (2 × RL-10) des fusées Atlas et Titan. Il avait été retenu pour les futurs module lunaire Altair du programme Constellation abandonné en 2010. Il propulse aujourd'hui le second étage des lanceurs lourds américains (EELV Delta IV (1 × RL-10-B-2) et Atlas V (2 × RL-10A-4-2).

À l'origine le moteur qui pèse 135 kg développe une poussée de 6,7 tonnes dans le vide avec une impulsion spécifique de 433 secondes. La version moderne la plus puissante, le RL-10-B-2 qui pèse 277 kg, développe une poussée dans le vide de 11 tonnes avec une impulsion spécifique de 464 secondes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) George Sutton, History of liquid propellant rocket engines, American Institute of Aeronautics and Astronautics,‎
  2. « Renowned Rocket Engine Celebrates 40 Years of Flight », Pratt & Whitney,‎