RD-58

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Description de cette image, également commentée ci-après
Moteur RD-58 exposé au musée de la société RKK Energia
Caractéristiques
Type moteur Combustion étagée
Ergols Kérosène / Oxygène liquide
Poussée 83 kNewtons (dans le vide)
Pression chambre combustion 157 bars
Impulsion spécifique 349 s (vide)
Rallumage oui
Moteur orientable Non
Masse 300 kg (à sec)
Hauteur 2,27 m
Diamètre 1,17 m
Rapport de section 189 à 500
Durée de fonctionnement 700 s
Utilisation
Utilisation étage supérieur
Lanceur N-1, Soyouz-2-1v, Proton et Zenit
Premier vol 1967
Statut opérationnel
Constructeur
Pays URSS / Russie
Constructeur Krasmash

Le RD-58 est un moteur-fusée à ergols liquides russe de 9 tonnes de poussée qui est utilisé pour propulser l'étage supérieur Bloc D des lanceurs russe Proton et Zenit. Il s'agit d'un des premiers moteurs ayant mis en œuvre le cycle à combustion étagée. Du fait du quasi retrait du lanceur Zenit, la production de ce moteur est fortement réduite.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier moteur utilisant le cycle à combustion étagée est développé par le bureau d'études de Korolev entre 1958 et 1960 sous la direction de l'ingénieur V.M. Melnikov. Les principes de fonctionnement du S1.5400 (11D33) avaient été mis au point dans le cadre de tests effectués au sol en 1958. Une pré-chambre de combustion, utilisant les ergols du lanceur, génère des gaz chauds qui entraînent la turbopompe avant d'être injectés dans la chambre de combustion. Cette technique avancée, innovation soviétique, permet d'obtenir une impulsion spécifique plus élevée (7 à 10%) que la technique du générateur de gaz utilisée jusque là. Le moteur résultant est utilisé à partir de 1960 sur l'étage supérieur Bloc L du lanceur Molnia chargé de placer en orbite les sondes spatiales du programme Venera et les satellites de télécommunications[1]. À la fin des années 1960 Melinkov, toujours au sein du bureau d'études de Korolev désormais OKB 1 (aujourd'hui RKK Energia), réemploie la technique mise au point pour le S1-5400 pour développer le RD-58 qui doit propulser le Bloc D, quatrième étage du nouveau lanceur lourd Proton. Le RD-58, qui brule un mélange de kérosène et d'oxygène liquide, a une poussée de 85 kilonewton. Pour remplir les objectifs assignés à cet étage de fusée, le moteur peut être rallumé à plusieurs reprises. Le moteur-fusée effectue son premier vol opérationnel en 1967 sur le lanceur Proton. Le Bloc D avec ce mème moteur, forme le cinquième étage de le fusée géante N-1 dont tous les vols se concluront par des échecs. Plusieurs versions du RD-58 sont développées dont la version RD-58M utilisant du kérosène haute performance, le syntin permettant d'accroitre l'impulsion spécifique de 3%[2]. Le RD-58 est également mis en œuvre par la suite sur le lanceur Zenit pour placer des satellites de télécommunications en orbite géostationnaire ainsi que des sondes spatiales sur une trajectoire interplanétaire.

Depuis le début des années 2010, le Bloc D est fortement concurrencé par l'étage Briz plus récent et plus souple d'emploi. Il n'est pratiquement plus utilisé que par le lanceur Zenit (pratiquement abandonné à la suite du conflit entre l'Ukraine et la Russie) malgré le développement d'une nouvelle version le Bloc DM-03 : début 2018 les derniers exemplaires utilisés l'ont été en 2014 et 2015. Le moteur est construit par l'usine de mécanique de Voronej. Toutefois la dernière version motorisant le Bloc DM-03 est fabriquée par la société Krasmash implantée à Krasnoïarsk qui est également le constructeur du bloc DM et des missiles mer-sol balistiques stratégiques russes[3].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Versions du moteur-fusée RD-58
Name RD-58 RD-58M RD-58M
(Tuyère en composite carbone)
RD-58S RD-58Z RD-58MF 17D12
Indice GRAU 11D58 11D58M 11D58S 11D58Z 11D58MF
Période développement 1964-1968 1970-1974 2000-2004 1986-1995 1981-1990 2002-2009 1981-1987
Rapport de mélange 2,48 2,48 2,82 ? 2,6 2,82 ?
Pression de la chambre de combustion 78 bars 78 bars 79 bars 79 bars 78 bars 79 bars 79 bars
Poussée dans le vide 83,4 kN 85 kN 86 kN 71 kN 49 kN 86.24 kN
Impulsion spécifique dans le vide 349 s. 356 s. 361 s. 361 s. 361 s. 372 s. 362 s.
Rapport de section de la tuyère 189 189 280 189 189 500 189
Nombre allumages 4 4 7 5 5 ? 15
Durée de fonctionnement 600 s. 700 s. 1200 s. 680 s. 660 s. 660 s. 680 s.
Longueur 2,27 m 2,72 m 2,27 m 2,27 m 2,27 m
Diamètre 1,17 m 1,4 m 1,17 m 1,17 m 1,17 m
Masse 300 kg 310 kg 340 kg 310 kg 300 kg 230 kg 330 kg
Étage de fusée Bloc D Bloc DM Bloc DM-SL depuis 2003 et Bloc DM-SLB Bloc DM-2M Bloc DM-SL Bloc DM-03
Lanceur N-1 Proton Zenit Proton Zenit Proton Bourane
Premier vol 10 mars 1967 26 mars 1974 10 juin 2003 13 octobre 1994 28 mars 1999 ? 15 novembre 1988
Statut production Arrêté Arrêté en production Arrêté Arrêté en production Arrêté
Références

[4], [5],[6] , [7] , [7] ,[8], [9] ,[10], [11] ,[12] ,[13], [14] ,[15], [16] ,[17] , [18]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) George Paul Sutton et Donald M Ross, Rocket Propulsion Elements, New York, John Wiley, , 7e éd., 751 p. (ISBN 978-0-471-83836-4, OCLC 1659647), p. 67
  2. (en) George Paul Sutton et Donald M Ross, Rocket Propulsion Elements, New York, John Wiley, , 7e éd., 751 p. (ISBN 978-0-471-83836-4, OCLC 1659647), p. 724
  3. (en) Anatoly Zak, « Zenit-3SL », sur russianspaceweb.com (consulté le 7 février 2018)
  4. (en) Land Launch User's Guide (Revision B), Space International Services, (lire en ligne), « DESCRIPTION OF ZENIT-2SLB, ZENIT-3SLB, ZENIT-3SLBF INTEGRATED LAUNCH VEHICLES », p. 29
  5. (en) « RD-58 », Encyclopedia Astronautica (consulté le 31 juillet 2015)
  6. (en) « Zenit-3SL », sur Spaceflight 101 (consulté en juillet 2014)
  7. a et b (ru) « Двигательная установка. 11Д58М » [« Système de propulsion. 11D58M »], Ecoruspace (consulté le 31 juillet 2015)
  8. (ru) A.V. Mezhevov, V.I. Skoromnov, Kozlov, N.N. Tupitsin et V.G. Khaskekov, « Внедрениесоплового насадка радиационного охлаждения из углерод-углеродного композиционного материала на камеру маршевого двигателя 11Д58М разгонного Блока ДМ-SL » [« Introduction d'une buse thermique de refroidissement par rayonnement du matériau composite carbone-carbone vers la chambre du moteur à mi-vol 11D58M du DM-SL »], Вестник СГАУ [Bulletin SSAU], RSC Energia, nos 2-2 (10) 2006,‎ (lire en ligne [PDF])
  9. (en) « 17D12 », Encyclopedia Astronautica (consulté le 31 juillet 2015)
  10. (en) Bart Hendrickx et Bert Vis, Energiya-Buran: The Soviet Space Shuttle, Springer, , 127–131 p. (ISBN 978-0-387-69848-9, lire en ligne)
  11. (en) « Block DM-2M 11S861-01 », Encyclopedia Astronautica (consulté le 31 juillet 2015)
  12. (ru) « Двигательная установка. 11Д58МФ », Ecoruspace (consulté le 31 juillet 2015)
  13. (ru) « Двигательная установка. 11Д58 », Ecoruspace (consulté le 31 juillet 2015)
  14. « RD-58MF », Encyclopedia Astronautica (consulté le 31 juillet 2015)
  15. (en) « RD-58S », Encyclopedia Astronautica (consulté le 31 juillet 2015)
  16. (ru) « Двигательная установка. 11Д58С » [« Système de propulsion. 11D58S »], Ecoruspace (consulté le 31 juillet 2015)
  17. (en) « RD-58Z », Encyclopedia Astronautica (consulté le 31 juillet 2015)
  18. (ru) « Энергия, Ракетно-Космическая Корпорация имени С.П.Королева, открытое акционерное общество » [« Energie, SP Korolev Rocket et Space Corporation, société anonyme ouverte »] [PDF], K204,‎ (consulté le 3 août 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]