RL-60

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
RL-60
Caractéristiques
Type moteur Moteur-fusée à ergols liquides
Ergols Oxygène et hydrogène liquides, ratio de 4,5 à 6,2
Poussée 200-250 kN (vide)
Impulsion spécifique 465 s
Rallumage oui
Moteur réutilisable oui
Hauteur 2,225 m [1]
Diamètre 2,286 m [1]
Rapport poussée/poids 59
Utilisation
Utilisation Étage supérieur de lanceur
Statut développement abandonné
Constructeur
Pays États-Unis
Constructeur Pratt & Whitney Rocketdyne

Le moteur de fusée RL60 (parfois confondu avec le MB-60[2],[3]) était le projet d'un moteur-fusée à ergols liquides américain d'environ 25 tonnes de poussée brûlant un mélange cryogénique[4] qui était en développement chez Pratt & Whitney avant son rachat par GenCorp[5] en 2013[6]. Le moteur aurait brûlé un mélange LH2/LOX à haute énergie et devait mettre en œuvre un cycle à expandeur qui lui aurait permis d'atteindre une impulsion spécifique de 465 secondes. Il était conçu pour propulser un étage supérieur de lanceur et être capable de multiples redémarrages dans l'espace. Le RL60 était conçu pour produire 200 à 250 kN de poussée dans le vide[7]. Le moteur devait pouvoir répondre à l'évolution des besoins de lancement et aux exigences des missions habitées.

Le RL60 était construit et testé aux États-Unis. Les principaux composants étant fournis par quatre fournisseurs stratégiques internationaux : Volvo Aero de Suède (Regen, refroidi par buse), Ishikawajima-Harima Heavy Industries (IHI) du Japon (Turbopompe à carburant), Techspace Aero de Belgique (Injecteur de carburant et valves de contrôle du LOX) et KB Khimautomatiki (CADB) de Russie (Turbopompe à LOX).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Space Engine Encyclopedia », sur www.alternatewars.com (consulté le 8 juillet 2016)
  2. (en) J.R. Bullock, M. Popp, J.R. Santiago, Program Status of the Pratt & Whitney RL60 Engine, West Palm Beach, Florida, Pratt & Whitney Space Propulsion, 8 p. (lire en ligne), p. 2
  3. « MB-60 », sur www.astronautix.com (consulté le 8 juillet 2016)
  4. John Pike, « Pratt & Whitney's RL60 Moves Closer to Completion », sur www.globalsecurity.org (consulté le 8 juillet 2016)
  5. Rich Smith, « Russia Bans U.S. From International Space Station: How Should America Respond? -- The Motley Fool » (consulté le 8 juillet 2016)
  6. « GenCorp to Pay $550M for United Tech's Rocketdyne », sur archive.wikiwix.com (consulté le 8 juillet 2016)
  7. « Spaceflight Now | Breaking News | Pratt to develop new upper stage rocket engine », sur spaceflightnow.com (consulté le 8 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]