YF-100

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
YF-100
Caractéristiques
Type moteur Combustion étagée
Ergols Kérosène / Oxygène liquide
Poussée 1180 kNewtons (au niveau de la mer)
Pression chambre combustion 180 bars
Impulsion spécifique 300 s (au niveau de la mer)
Rallumage Non
Poussée modulable 65-100 %
Moteur orientable oui
Hauteur 2,99 m
Diamètre 1,35 m
Durée de fonctionnement 200 s
Utilisation
Utilisation premier étage
Lanceur Longue Marche 5, 6 et 7
Premier vol 2015
Statut opérationnel
Constructeur
Pays Chine
Constructeur Académie de technologie aérospatiale de la propulsion liquide

Le YF-100 est un moteur-fusée chinois à ergols liquides de 120 tonnes de poussée développé dans les années 2000 pour la nouvelle famille de lanceurs Longue Marche 5 dont le premier lancement a lieu en 2016. Le moteur est fabriqué par l'Académie de technologie aérospatiale de la propulsion liquide (AALPT).

Historique[modifier | modifier le code]

Les travaux sur le moteur-fusée YF-100 sont lancés au début des années 2000 à l'initiative de la CNSA, l'agence spatiale chinoise, pour doter la nouvelle génération de lanceurs de moteurs performants et brulant un mélange d'ergols non toxiques. La technologie utilisée est basée sur celle du moteur-fusée russe RD-120 (utilisé sur le lanceur Zenit) que la Chine a acquis dans les années 1990. Les tests débutent en 2005 et s'achèvent en 2007 avec une validation officielle en mai 2012[1].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

L'YF-100 est dérivé du moteur russe RD-120. Il brûle un mélange Kérosène/oxygène liquide. Le moteur utilise un mode d'alimentation performant, la combustion étagée, avec une alimentation de la turbine de la turbopompe avec un mélange riche en oxygène. Le recours à cette technique permet d'obtenir une impulsion spécifique de 300 secondes au niveau de la mer et de 335 secondes dans le vide. La pression dans la chambre de combustion atteint 180 bars. La poussée résultante est de 122 tonnes au sol et de 136,7 t dans le vide. Sa poussée est modulable entre 65 et 100%. Le moteur est disponible dans deux versions : orientable sur un axes et sur deux axes. Le moteur a une hauteur de 2,99 mètres pour un diamètre de 1,35 mètres[2],[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

La mise au point du moteur s'est achevée en 2012. Le moteur YF-100 est utilisé par les propulseurs d'appoint de type K-3-1 (à 2 exemplaires) et K-2-1 (1 seul moteur) mis en œuvre par le lanceur Longue Marche 5. Une version adaptée du K-3-1 sert de premier étage aux lanceurs Longue Marche 6 et Longue Marche 7. Le premier lancement de la Longue Marche 6 a eu lieu le . Le moteur a été mis en œuvre pour la première fois lors du vol inaugural de la fusée Longue Marche 6 qui a eu lieu le 19 septembre 2015[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Patrick Blau, « Long March 5 Launch Vehicle », spaceflight101.com (consulté le 25 juin 2016)
  2. (en) « Chinese YF-100 (Russian RD-120) to Power CZ-5 », sur SPACEPACThe Space Public Affairs Committee,
  3. (en) « Long March 7 Launch Vehicle », sur spaceflight101.com (consulté le 17 juin 2016)
  4. (en) Patrick Blau, « China's Long March 6 Rocket successfully completes Maiden Flight », spaceflight101.com (consulté le 20 septembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]