Province de Benslimane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Province de Benslimane
Blason de Province de Benslimane
Héraldique
Drapeau de Province de Benslimane
Drapeau
Province de Benslimane
Ville de Benslimane, chef-lieu de la province
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Casablanca-Settat (auparavant Chaouia-Ouardigha)
Municipalité(s) Benslimane, Bouznika et El Mansouria
Chef-lieu Benslimane
Gouverneur Abdelmajid El Allali[1]
Démographie
Population 233 123 hab. (2014[2])
Densité 84 hab./km2
Population urbaine 114 192 hab. (2014[2])
Population rurale 118 931 hab. (2014[2])
Géographie
Superficie 276 000 ha = 2 760 km2
Localisation
Localisation de Province de Benslimane

La province de Benslimane[3] (en arabe : بن سليمان) est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Casablanca-Settat. Elle a une population de 233 123 habitants (donnée du recensement de 2014)[2], et sa superficie est de 2 760 km 2[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La province de Benslimane a été créée en 1977[5] – dahir no 1-77-228 du 18 juillet[6] – par démembrement de la province de Settat[7].

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Selon la liste des cercles, des caïdats et des communes de 2008[8], la province est composée de 15 communes (collectivités territoriales), dont 3 communes urbaines (ou municipalités) : Benslimane, le chef-lieu, Bouznika et El Mansouria.

Les 12 communes rurales restantes sont rattachées à des circonscriptions déconcentrées, 6 caïdats reliés à 2 cercles[8]:

Conseil provincial[modifier | modifier le code]

Le conseil provincial est situé à Benslimane ; son président est Abdelali Naitlahcen, un médecin du parti de l'Istiqlal né le 25 janvier 1965[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la province de Benslimane est passée, de 1994 à 2004, de 180 300 à 199 612 habitants, avec respectivement 58 304 et 73 506 habitants en milieu urbain[10].

Municipalités 1994 2004 Taux d'accroissement
Benslimane 36 977 46 478 25,7 %
Bouznika 21 327 27 028 26,7 %
El Mansouria 8 480 12 955 52,8 %
Données issues de recensements[10]

En 2014, elle était de 233 123 habitants, dont 114 192 en milieu urbain[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. MAP, « Activités royales : S.M. le Roi Mohammed VI nomme plusieurs walis et gouverneurs », Le Matin,‎ (lire en ligne[archive du ])
  2. a b c d et e « Note sur les premiers résultats du recensement général de la population et de l’habitat 2014 », sur Recensement général de la population et de l’habitat 2014, Haut-Commissariat au plan (consulté le 27 juillet 2015)
  3. Variante: Ben Slimane
  4. « Province de Benslimane », sur Agence urbaine de Berrechid (consulté le 27 juillet 2015)
  5. Jacques Fontaine, Aménageurs et aménagés en Algérie : Héritages des années Boumediene et Chadli, Paris, L'Harmattan, coll. « Histoire et perspectives méditerranéennes », , 419 p. (ISBN 274757184X et 9782747571845, lire en ligne), p. 337
  6. [PDF] « Dahir portant loi no 1-77-228 du 30 rejeb 1397 (18 juillet 1977) modifiant le dahir no 1-59-351 du 1er joumada II 1379 (2 décembre 1959) relatif à la division administrative du Royaume », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 3377,‎ , p. 854 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  7. Marchés tropicaux et méditerranéens, vol. 33, (lire en ligne), p. 2163
  8. a et b [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ , p. 1607 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  9. « Données sur les collectivités territoriales », sur Portail national des collectivités territoriales, ministère de l'Intérieur (consulté le 27 juillet 2015)
  10. a et b [PDF] « Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 », sur www.lavieeco.com, haut-commissariat au Plan (consulté le 27 juillet 2015)