Préfecture de Salé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Préfecture de Salé
Blason de Préfecture de Salé
Héraldique
Drapeau de Préfecture de Salé
Drapeau
Préfecture de Salé
Vue sur la ville de Salé, chef lieu de la préfecture
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Rabat-Salé-Kénitra
Municipalité(s) Salé et Sidi Bouknadel
Chef-lieu Salé
Gouverneur Abdesslam Bekrat[1]
Démographie
Population 1 100 000 hab.[2] (2017)
Densité 1 637 hab./km2
Population urbaine 769 500 hab. (2004[3])
Population rurale 93 985 hab. (2017[2])
Géographie
Superficie 67 200 ha = 672 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Salé
Festival(s) Procession des cierges de Salé, Festival international du film de femmes de Salé, Festival Mawazine
Localisation
Localisation de Préfecture de Salé

La préfecture de Salé est une subdivision à dominante urbaine de la région marocaine de Rabat-Salé-Kénitra.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Avec une superficie de 672 km2[4], le territoire de la préfecture de Salé représente 7 % de celui de l'ancienne région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër (9 580 km2[4]).

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Selon la liste des cercles, des caïdats et des communes de 2008[5], la préfecture de Salé est composée de quatre communes, dont :

La commune urbaine de Salé est divisée en cinq arrondissements ainsi fixés en 2003 : Bab Lamrissa, Bettana, Hssaine, Layayda et Tabriquet[6].

Circonscriptions législatives[modifier | modifier le code]

Au sein de la préfecture de Salé, les circonscriptions électorales pour élire les membres de la Chambre des représentants sont au nombre de deux :

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Populations totale, urbaine et rurale

De 1994 à 2004 :

  • la population de la préfecture de Salé est passée de 631 803 à 823 485 habitants[9], augmentant d'environ 30 % ;
  • sa population urbaine de 386 319 à 769 500 habitants[9], augmentant de presque 100 % ;
  • sa population rurale de 45 384 à 53 985 habitants[9], augmentant d'environ 19 % ;
  • la proportion de la population urbaine par rapport à la population totale d'environ 61 % en 1994 à environ 93,5 % en 2004.
Population communale

La commune d'Ameur ayant été créée en 2008 par démembrement de celle de Sidi Bouknadel, le dernier recensement ayant eu lieu en 2004 et le prochain étant prévu pour 2014, le tableau suivant n'indique donc pas la population légale d'Ameur, et le nombre d'habitants fourni pour Sidi Bouknadel est relatif à l'ancien territoire de cette commune.

Communes 2004[10] 2017[10]
Salé 579 850 760 186
Sidi Bouknadel 61 987 43 593
Shoul 29 959 19 706

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c MAP, « Suite des biographies des gouverneurs », Le Matin, Casablanca,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées recensement2017
  3. [PDF] Haut-commissariat au Plan, Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc (lire en ligne)
  4. a et b « Rabat-Salé-Zemmour-Zaër : La région », sur www.ads.ma, Agence de développement social - Coordination régionale de Rabat (consulté le 21 novembre 2012)
  5. [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ , p. 1584 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  6. [PDF] « Décret no 2-03-136 du 21 moharrem 1424 (25 mars 2003) fixant le nombre des arrondissements, leurs limites géographiques, leurs dénominations ainsi que le nombre des conseillers communaux et d'arrondissement à élire dans chaque arrondissement », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5096,‎ , p. 266 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  7. [PDF] « Décret no 2-11-603 du 21 kaada 1432 (19 octobre 2011) portant création des circonscriptions électorales locales pour l’élection des membres de la Chambre des représentants et fixant le nombre de sièges attribués à chacune d’elles », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5992,‎ , p. 2373 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  8. MAP, « Suite des biographies des gouverneurs », Le Matin, Casablanca,‎ (lire en ligne)
  9. a b et c [PDF] Haut-commissariat au Plan, Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc (lire en ligne), p. 55
  10. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées recensement 2004-2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]