Province de Laâyoune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Maroc image illustrant le Sahara occidental
Cet article est une ébauche concernant le Maroc et le Sahara occidental.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Province de Laâyoune
Drapeau de Province de Laâyoune
Drapeau
Le centre-ville de Laâyoune, chef lieu de la province
Le centre-ville de Laâyoune, chef lieu de la province
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Laâyoune-Sakia El Hamra
Municipalité(s) Laâyoune et El Marsa[1]
Chef-lieu Laâyoune
Gouverneur Khalil Dkhil[2]
Démographie
Population 210 023 hab. (2004)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Superficie 3 300 000 ha = 33 000 km2
Localisation
Localisation de Province de Laâyoune

Dans le cadre de l'administration territoriale marocaine, la province de Laâyoune[3] (en arabe : العيون) est une subdivision de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Elle tire son nom de son chef-lieu, Laâyoune.

Son territoire, qui fait partie du Sahara occidental revendiqué à la fois par le Maroc et le Front Polisario, est administré de fait par le Maroc depuis le milieu des années 1970.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province compte une superficie de 33 000 km² .

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la Marche verte de 1975, qui a permis le contrôle du Maroc sur une grande partie du Sahara occidental — ex-« Sahara espagnol » — jusqu'à Laâyoune, la province de Laâyoune a été créée par le dahir portant loi du 6 août 1976[4], tout comme les provinces d'Es Semara et de Boujdour[4], en intégrant le territoire d'une province dénommée « province de Tarfaya »[4] (issue de la zone sud du protectorat espagnol au Maroc, rétrocédée en 1958).

En 2009, la province de Laâyoune a été démembrée pour permettre de nouveau la création d'une province de Tarfaya, absorbant cinq de ses communes : la commune urbaine de Tarfaya et les communes rurales de Daoura, d'El Hagounia, d'Akhfennir et de Tah[5].

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La densité de la province est approximativement de 6,36 hab/km².

Évolution démographique (avant la création de la province de Tarfaya par démembrement de son territoire en 2009)
1982 1994 2004
96 784 153 978 210 023
1982, 1994 : recensement secondaire ; 2004 : recensement officiel.
Communes[1] Population en 1994[6] Population en 2004[6]
Laâyoune 136 678 183 691
El Marsa 4 334 10 229
Boukraa 1 985 2 519
Dcheïra 1 540 1 745
Foum El Oued 918 1 419

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] « Liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ , p. 1024 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  2. MAP, « Activités royales : S.M. le Roi Mohammed VI nomme plusieurs walis et gouverneurs », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  3. Variantes des noms : al-Ayun, Al Ayūn, Ayūn, El Aaiún, Laʿyoun, Lâayoun, Al-Uyun, Laayoune, Aaiún, La Youne
  4. a, b et c Hassan Ouazzani Chahdi, « L'organisation administrative des provinces sahariennes », dans Driss Basri, Ahmed Belhaj, Abdallah Laroui, Ahmed Osman et Michel Rousset (dir.), Georges Vedel présente : Édification d'un État moderne, Albin Michel, (ISBN 2-226-02799-8), p. 181
  5. Voir la liste des communes de la province de Laâyoune en 2008 :
    • [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ , p. 1596 (ISSN 0851-1217, lire en ligne) ;
    et celles des provinces de Laâyoune et de Tarfaya en 2009 :
    • [PDF] « Décret no 2-09-320 du 17 joumada II 1430 (11 juin 2009) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ , p. 1024 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  6. a et b [PDF] Haut-commissariat au Plan, Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]