Maghreb Arabe Presse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maghreb Arabe Presse (MAP)
Description de l'image logo_map.png.
Création 31 mai 1959
Personnages clés Mehdi Bennouna
Slogan La nouvelle est sacrée, le commentaire est libre
Siège social Drapeau du Maroc Rabat (Maroc)
Direction Khalil Hachimi Idrissi (depuis 2011)
Activité Agence de presse
Effectif 600
Site web www.map.ma

Maghreb Arabe Presse (MAP) est une agence de presse étatique marocaine fondée le 31 mai 1959 par Mehdi Bennouna à Rabat. Le bureau général est basé à Rabat et son directeur actuel est Khalil Hachimi Idrissi depuis le [1]. L'agence a des services internationaux officiels en quatre langues : arabe, anglais, français et espagnol.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire de la MAP[modifier | modifier le code]

L'agence de presse est fondée par Mehdi Bennouna, conseiller des relations publiques de Mohammed V. Homme de médias, il veut doter le Maroc indépendant, d’un outil d’information capable de casser le monopole des agences de presse étrangères.

En 1960, l'agence a lancé le bulletin africain. .

En 1971, le fondateur de l’agence assiste à la tentative de coup d’État de Skhirat publie une dépêche relatant la tentative de putsch. L'information est ensuite reprise dans les heures suivantes par les organes de presse du monde entier ce qui déclenche la colère de Hassan II.

Le Roi Hassan II décide alors de reprendre en main la MAP et il l'a fait rentrer dans le giron de l’État.

Le service Moyen-Orient, ainsi que le service en anglais ont été lancés le 14 octobre 1975:

Anciens directeurs[modifier | modifier le code]

  • Mehdi Bennouna
  • Abdeljalil Fenjiro
  • Mohamed Yassine Mansouri de 1999 à 2003.
  • Mohammed Khabbachi de 2003 à 2009.
  • Ali Bouzerda [2].

Critiques[modifier | modifier le code]

Critique populaire[modifier | modifier le code]

La MAP est souvent décriée par les marocains pour son manque total d'indépendance et sa tendance propagandiste.

Rapport de la cour des comptes[modifier | modifier le code]

Un rapport de la Cour des Comptes critique violemment la gestion de la MAP en la qualifiant d'agence de propagande

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]