Pierre Casiraghi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casiraghi.
Pierre Casiraghi
Nom de naissance Pierre Rainier Stefano Casiraghi
Naissance (28 ans)
Monte-Carlo (Monaco)
Nationalité Monégasque
Pays de résidence
Diplôme
Licence en économie internationale et gestion de l’université Bocconi
Activité principale
Autres activités
  • Actionnaire majoritaire d'Engeco SA.
  • Patron de "Sail for a Cause"
  • Vice-président du Yacht Club de Monaco
Ascendants
Conjoint

Pierre Rainier Stefano Casiraghi, né le à Monaco, est un membre de la famille princière de Monaco, second fils de la princesse Caroline de Monaco et de l'homme d'affaires italien Stefano Casiraghi, décédé lors d'un accident nautique en 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

La princesse Caroline de Monaco, mère de Pierre Casiraghi.

Famille[modifier | modifier le code]

Pierre Casiraghi est le troisième enfant de la princesse Caroline de Monaco (devenue princesse de Hanovre par son troisième mariage), et de son deuxième mari, l'homme d'affaires italien, Stefano Casiraghi, décédé en 1990 lors d'un accident d'off-shore au large de Monaco. Il a une sœur, Charlotte Casiraghi, et un frère, Andrea Casiraghi.

Du mariage de sa mère en 1999 avec le prince Ernest-Auguste de Hanovre, il a une seconde sœur, la princesse Alexandra de Hanovre.

Il a deux neveux et une nièce :

  • Alexandre Casiraghi, dit Sacha (né le à Londres, au Royaume-Uni).
  • Raphaël Elmaleh (né le 2013 à Monaco).
  • India Casiraghi (née le à Londres, au Royaume-Uni).
Lors de la première à Venise du Diable s'habille en Prada : première rangée (de gauche à droite) Anne Hathaway, Stanley Tucci, Lisa Tucci et Meryl Streep. Valentino peut être vu derrière et entre Stanley et Lisa Tucci, et Beatrice Borromeo est partiellement visible à gauche de Stanley Tucci.

Mariage[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, il est en couple avec Beatrice Borromeo ; le couple s'est marié civilement le 25 juillet 2015 à Monaco et religieusement le 1er août 2015, sur Isola Bella, l'un des îles Borromées, en Lombardie, sur les rives du lac Majeur.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Après le décès de son père, il part vivre avec sa mère à Saint-Rémy-de-Provence, où il est scolarisé à l'école u village. À 15 ans, la famille s'installe à Melun. Il obtient son baccalauréat avec mention assez bien. Il étudie le droit à l'université Panthéon-Assas puis déménage à Milan pour commencer un cours de premier cycle de trois ans en économie internationale et gestion à l'université Bocconi. Il y rencontre Beatrice Borromeo[1].

Outre le français, il parle couramment l'italien, l'anglais, et connaît un peu l'allemand.

Il joue du saxophone[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En juin 2009, Pierre Casiraghi est devenu l'actionnaire majoritaire de l'entreprise de construction basée à Monaco que son père avait fondée en 1984. Son oncle Marco reste dans la position du président sur cette société, qui est Engeco SA. L'acquisition de la majorité des actions de Casiraghi de nom a été assurée par le cabinet d'avocats basé à Milan Bird & Bird.

Casiraghi est le patron de Sail for a Cause (une régate dont les fonds servent à opérer à Monaco des enfants aux pathologies graves venus de pays pauvres[1]) et le vice-président du Yacht Club de Monaco.

En 2014, il est le vainqueur de la Cape to Rio et de la Miami Gold Cup[1].

Humanitaire[modifier | modifier le code]

En 2007, il accompagne sa mère dans une tournée humanitaire de l'Afrique (Niger, Burundi, République démocratique du Congo, et Afrique du Sud), la princesse Caroline étant présidente de l'AMADE Mondiale.

Ordre de succession au trône de Monaco[modifier | modifier le code]

Bien que membre de la famille princière de Monaco, Pierre Casiraghi ne porte aucun autre titre de noblesse.

Au 9 mai 2015, il est septième dans l'ordre de succession au trône de Monaco.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Anne Fulda, « Pierre Casiraghi lève les voiles », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », samedi 6 / dimanche 7 juin 2015, page 40.

Articles connexes[modifier | modifier le code]