Pierre de Polignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre de Polignac
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prince Pierre de Monaco.
Biographie
Titulature Comte de Polignac (1895-1920)
Duc de Valentinois (1920-1922)
Dynastie Maison de Chalencon de Polignac
Nom de naissance Pierre Marie Xavier Raphaël Antoine Melchior de Polignac
Naissance
Hennebont (France)
Décès (à 69 ans)
Neuilly-sur-Seine (France)
Père Maxence de Polignac
Mère Susana de la Torre y Mier
Conjoint Charlotte Grimaldi de Monaco (1920-1933)
Enfants Princesse Antoinette Grimaldi
Prince Rainier Grimaldi

Pierre de Polignac ( au château de Kerscamp à Hennebont-) est un membre de la famille princière monégasque et en tant qu'époux de la princesse héréditaire Charlotte, duc de Valentinois. Il est le grand-père paternel de l'actuel prince souverain Albert II de Monaco et des princesses Caroline de Monaco et Stéphanie de Monaco.

Famille[modifier | modifier le code]

Un des fils de Maxence de Polignac (1857-1936) et de Susana de la Torre y Mier (1858-1913), Pierre de Polignac est issu d'une très ancienne famille noble française, la maison de Chalencon de Polignac. L'une de ses sœurs, Joséphine de Polignac (1882-1976), épouse Amaury de Jacquelot du Boisrouvray en 1901, une autre, Marie-Louise (1884-1940), épouse le général Éon Le Gouvello du Timat.

En 1920, il épouse l'héritière présomptive du trône de Monaco, la princesse Charlotte de Monaco, fille du prince Louis II. À l'occasion de ce mariage, il devint Pierre Grimaldi, prince Pierre de Monaco, duc de Valentinois (nouveau titre de droit monégasque, qui n'est pas celui conféré en 1642 par Louis XIII au prince de Monaco).
De ce mariage naquirent deux enfants :

  1. S.A.S. la princesse Antoinette de Monaco (1920-2011)
  2. S.A.S. le prince Rainier III de Monaco (1923-2005)

Cependant, en 1933, il obtint le divorce avec l'accord du prince Louis II et se partagea la garde conjointe des enfants : six mois avec le père, et six mois avec la mère.

Rôle politique et culturel[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1920, lors des vacances de règne causées par les fréquentes absences du prince Louis, le prince Pierre mit en œuvre d'importantes réformes économiques, restaurant ainsi la confiance du peuple monégasque envers leur dirigeant.

Le prince Pierre dirigea par la suite la délégation de Monaco auprès de l'UNESCO et fit partie du Comité international olympique de 1950 à 1964[1].

Il créa un prix littéraire, le prix littéraire Prince-Pierre-de-Monaco, dont sa petite-fille la princesse Caroline est aujourd'hui la présidente.

Bien que n'étant Grimaldi que par son mariage, il fut bien plus prince que sa femme qui se désintéressait des affaires de la principauté.

Titulature[modifier | modifier le code]

Blason du comte Pierre de Polignac.
  • 24 octobre 1895 — 18 mars 1920 : « Comte » Pierre de Polignac (le titre de comte est un titre de courtoisie)
  • 18 mars 1920 — 20 mars 1920 : Pierre Grimaldi (le prince Albert Ier lui accorde la nationalité monégasque afin qu'il puisse épouser la princesse Charlotte de Monaco, de même il abandonne le nom « de Polignac » pour celui de « Grimaldi » afin de perpétuer la dynastie)[2]
  • 20 mars 1920 — 1er août 1922 : Son Altesse Sérénissime le prince Pierre de Monaco, duc de Valentinois (le prince Albert Ier lui accorde le droit de porter le titre de son épouse)[2]
  • 1er août 1922 — 10 novembre 1964 : Son Altesse Sérénissime le prince Pierre de Monaco (le prince Louis II accorde le titre de princesse héréditaire à la princesse Charlotte de Monaco, dès lors, le prince Pierre ne porte plus le titre de duc de Valentinois ; après son divorce le 18 février 1933, il conserve sa titulature et le prédicat de Altesse Sérénissime)[3],[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Comité olympique monégasque - Historique », sur www.comite-olympique.mc (consulté le 7 juillet 2010).
  2. a et b Journal de Monaco, « Journal 3239 / Année 1920 / Journaux / Accueil - Journal de Monaco », sur journaldemonaco.gouv.mc (consulté le 26 novembre 2016)
  3. Journal de Monaco, « Journal 3370 / Année 1922 / Journaux / Accueil - Journal de Monaco », sur journaldemonaco.gouv.mc (consulté le 12 février 2017)
  4. Principauté de Monaco, « Journal 5589 / Année 1964 / Journaux / Accueil - Journal de Monaco », sur journaldemonaco.gouv.mc (consulté le 22 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]