Îles Borromées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géographie de l'Italie image illustrant le monde insulaire image illustrant le Piémont
Cet article est une ébauche concernant la géographie de l'Italie, le monde insulaire et le Piémont.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borromeo.
Îles Borromées
Isole Borromee (it)
vue aérienne des îles
vue aérienne des îles
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Archipel Îles Borromées
Localisation Lac Majeur
Coordonnées 45° 54′ 28″ N, 8° 32′ 19″ E
Superficie 0,18 km2
Nombre d'îles 4
Géologie Île lacustre
Administration
Région Piémont
Province Verbano-Cusio-Ossola
Commune Stresa et Verbania
Démographie
Population 99 hab. (2001)
Densité 550 hab./km2
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Îles Borromées
Îles Borromées

Les îles Borromées sont des îles italiennes du lac Majeur. Elles sont au nombre de cinq, mais seules trois se visitent. La région bénéficie d'un climat qui apporte une douceur très appréciée dès le début du printemps.

Description et historique[modifier | modifier le code]

Perles du lac Majeur, les îles Borromées portent le nom d'une famille lombarde, les Borromeo, qui acquirent les deux plus grandes au XVe siècle[1] ; la famille en est toujours propriétaire. Contrairement à une idée répandue, l'Isola dei Pescatori n'a jamais appartenu à la famille Borromeo[1].

La ville la plus proche des îles est Stresa.

Les trois îles qui se visitent sont :

  • Isola Madre, la plus grande, couverte de jardins exotiques[2].
  • Isola Bella, la plus célèbre et la plus remarquable par son château de style baroque du XVIIe siècle, qui se visite. Il est renommé pour ses salles richement décorées de peintures murales et tableaux (Léonard de Vinci), ses caves entièrement ornées de galets, ses magnifiques jardins en terrasse couverts de plantes exotiques, dont des orangers. Après la visite des lieux, on peut méditer la devise de la famille Borromée : Humilitas[2].
  • Isola dei Pescatori (l'île des pêcheurs) ou Isola Superiore, la plus petite mais unique en son genre, par ses ruelles et ses petites maisons de pêcheurs[2].

Auxquelles il faut ajouter :

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Etienne Brouillard, Îles de rêve sans voitures : 34 îles en Europe et 10 îles en France, Hachette Tourisme, , 192 p. (ISBN 978-2-01-244069-2)
  2. a, b et c Jean-Marc Gonin « Les Îles Borromées, un éden en mode majeur », Le Figaro, 6 septembre 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]