Jacques de Monaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques de Monaco
Description de l'image Defaut.svg.

Titre

Prince héréditaire de Monaco

Depuis le
(7 ans, 8 mois et 3 jours)

Prédécesseur Caroline, princesse de Hanovre
(héritière présomptive)
Biographie
Titulature Prince de Monaco
Marquis des Baux
Dynastie Maison Grimaldi
Nom de naissance Jacques Honoré Rainier Grimaldi
Naissance (7 ans)
Centre hospitalier Princesse-Grace, Monaco
Père Albert II, prince de Monaco
Mère Charlène Wittstock
Résidence Palais de Monaco
Religion Catholicisme romain

Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince Jacques de Monaco (Jacques Honoré Rainier Grimaldi), prince héréditaire de Monaco, marquis des Baux, né le à Monaco, est un membre de la famille princière monégasque, fils du prince souverain Albert II et de la princesse Charlène[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Monogramme du Prince Jacques.

Naissance[modifier | modifier le code]

Il s’agit d’une double naissance masculine et féminine, avec une gémellité dizygote. Le , le palais princier annonce qu’à leur naissance, indépendamment de leur sexe, chaque jumeau à naître aura le droit à une salve de 21 coups de canon. De plus, une journée est décrétée fériée pour marquer l’événement, le [2].

Le prince Jacques est né[3] au centre hospitalier Princesse-Grace le à 17 h 06, soit deux minutes après sa sœur jumelle, la princesse Gabriella[4].

Bien qu’étant né après sa sœur jumelle, Gabriella, il est premier dans l’ordre de succession au trône de Monaco, devant sa sœur et sa tante, la princesse Caroline, en raison de la primogéniture masculine au même degré de parenté, telle qu’elle est instituée dans la constitution monégasque[5],[6].

Par son père, le prince Jacques a une demi-sœur et un demi-frère aînés : Jazmin Grace Grimaldi, née en 1992 et Alexandre Grimaldi-Coste, né le , enfants naturels.

Prénom[modifier | modifier le code]

Jacques a reçu ce prénom car il fut porté par le prince Jacques Ier, et aussi parce que, sans être courant, il est assez utilisé en Afrique du Sud[3]. De fait, s'il venait à régner sous ce prénom[Note 1], il serait appelé Jacques II.

Baptême[modifier | modifier le code]

Jacques et sa sœur sont baptisés le à la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco, par Mgr Bernard Barsi[7]. Son parrain est Christopher LeVine Jr, cousin du prince Albert, fils d'Élisabeth Anne Kelly LeVine (sœur cadette de Grace de Monaco). La marraine du prince est Diane de Polignac Nigra, lointaine cousine paternelle du prince Albert[8]. Le jour-même, le pape François leur envoie sa bénédiction[9].

Éducation[modifier | modifier le code]

Jacques et sa sœur Gabriella sont scolarisés dans l'établissement privé La Petite École (sur le port Hercule)[10], à la rentrée 2018. En 2019, ils entrent à l'école publique Stella (dans le quartier de La Condamine). Ils intègrent l'institution privée catholique François d'Assise-Nicolas Barré à la rentrée 2021[11].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Titres et honneurs[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

  • -  : Son Altesse Sérénissime le prince héréditaire de Monaco (naissance) ;
  • depuis le  : Son Altesse Sérénissime le prince héréditaire de Monaco, marquis des Baux[12].

Selon les annonces du prince souverain, l’héritier du trône porte les titres de prince héréditaire de Monaco et de marquis des Baux[13], avec la qualification d’altesse sérénissime[14].

Armes[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Fuselé d’argent et de gueules en trois rangs de cinq pièces.

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

Décorations monégasques[modifier | modifier le code]

Grimaldi (Monaco) - Grand-Croix

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce qui n'est pas systématique, le prince Florestan ayant choisi comme nom d'usage et de règne son deuxième prénom, le premier étant Tancrède.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La princesse Charlène est sur le point d’accoucher à Monaco », Nice-Matin,‎ (lire en ligne)
  2. « Jour férié et coups de canons pour les jumeaux de Charlène de Monaco », L’Express,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Paris Match no 3423 - - Page 50-51
  4. « Monaco : Albert et Charlène parents de jumeaux, Gabriella et Jacques », leparisien.fr,
  5. Le Point, magazine, « Gabriella et Jacques, des jumeaux princiers nés à Monaco », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Une double naissance qui assure l'avenir de Monaco », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. La-croix
  8. Charlène et Albert de Monaco : les parrains et marraines de Jacques et Gabriella - voici.fr - - Anthony Martin
  9. Charlène et Albert au Vatican
  10. Paris Match, « Jacques et Gabriella, une rentrée dans une nouvelle école et une classe double », sur parismatch.com (consulté le ).
  11. Prisma Média, « Rentrée scolaire de Jacques et Gabriella de Monaco avec Albert, sans Charlene : la vidéo qui émeut - Gala », sur gala.fr (consulté le ).
  12. « LégiMonaco - Textes non codifiés - Ordonnance no 5.105 du 11/12/2014 conférant le titre de marquis des Baux à S.A.S. le prince héréditaire Jacques », sur www.legimonaco.mc (consulté le )
  13. Adélaïde de Clermont-Tonnerre, « Albert et Charlène : “Cette double naissance est un merveilleux cadeau de la vie” », L’Express,‎ (lire en ligne)
  14. Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha », (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 397
  15. « Ordonnance Souveraine no 5306 du conférant à Son Altesse sérénissime le prince Jacques la grand-croix de l’Ordre des Grimaldi », sur journaldemonaco.gouv.mc (consulté le ), Journal de Monaco no 8225 du vendredi .
  16. Site du Palais princier, 10/05/2015

Article connexe[modifier | modifier le code]